La guerre des moutons

C’est en discutant avec des gens au sujet de jeux pour enfants que je me suis rendu compte que je ne vous avais pas parlé de La guerre des moutons par ici (sauf une rapide évocation)… Réparons cette injustice!
Voici donc un petit jeu français très sympa de chez Asmodée aux mécanismes très simples de base, mais permettant une tactique et des coups tordus assez poussés quand même. Le but du jeu est très simple : construire le plus grand enclos possible de moutons de sa couleur. Avec comme corollaire évidemment d’empêcher les autres de faire de même. En début de partie, chaque joueur se voit attribuer l’une des quatre couleurs de moutons au hasard et de manière cachée. Et aussi 4 tuiles standards. Les tuiles standards sont recto-verso et comprennent des dessins d’enclos (avec donc des moutons), de forêt, ou de village.

Une tuile de base est placée au centre, le centre du premier village. A son tour, un joueur doit poser une tuile de sa main de manière à ce que chaque face en contact avec d’autres tuiles colle avec le dessin de celles-ci ; si je mets un mouton bleu, il doit coller à un mouton bleu ; village avec village, forêt avec forêt, mouton rouge avec mouton rouge, etc. Les moutons de couleur différentes sont toujours séparés par une barrière, et ne sont donc jamais dans le même enclos. Le joueur pioche ensuite au hasard un nombre de tuiles égales au nombre de tuiles adjacentes à celle qu’il vient de poser.

Et ainsi de suite, le plateau de jeu va donc s’agrandir, tuile après tuile, les enclos s’agrandissant. Chaque joueur tente d’agrandir ses enclos, mais aussi de bloquer l’expansion des autres. On notera qu’en enclos peut être délimité par des barrières et/ou des forêts. Mais la forêt c’est dangereux car elle peut abriter le loup ; et il existe des tuiles « loup ». Si une forêt comprend un loup, tous les enclos adjacents sont considérés comme ouverts et non valables car les moutons peuvent se faire bouffer. Il faut, pour contrer cela, utiliser une tuile « chasseur » qui permet d’empêcher un loup de venir dans une forêt, mais aussi de chasser un loup déjà en place.

On notera encore qu’un joueur peut, à tout moment, révéler sa couleur en jouant la tuile indiquant sa couleur reçue au départ. Cette tuile lui permet non seulement de placer 4 moutons de sa couleur sur le jeu, mais aussi de rejouer directement une deuxième fois. En général, pas besoin d’0attendre ce moment-là pour deviner la couleur des adversaires ; il suffit d’étudier quelles couleurs ils étendent ou bloquent. L’aspect tactique de la couleur attribuée en secret ne dure pas longtemps.

Un joueur peut s’arrêter quand il le désire. Au pire, la partie s’arrête quand il n’y a plus de tuiles à piocher. On compte alors l’enclos avec le plus grand nombre de moutons, en y ajoutant un bonus qui sera d’autant plus élevé que l’on aura arrêté tôt, et le plus haut score a gagné.

Une précision encore… Le jeu est indiqué dès 8 ans (même 10 sur Tric-Trac). ca me semble un peu abusif. Mon fils a bien pigé les règles dès en gros 5-6 ans. On avait juste enlevé l’opportunité d’arrêter la partie avant la fin des tuiles et donc le bonus pour avoir stoppé. Bon, OK, mon fils est bercé de jeux depuis longtemps et a l’habitude de jouer, mais les mécaniques de base sont vraiment simples. Très accessibles. Et on peut voir très vite que les enfants y développent tout autant de tactique que les adultes. Justement, mon fils nous fait un nombre de sales coups incroyables à ce jeu et il maîtrise bien son truc.

Le jeu est servi par un graphisme super sympa, chaleureux, humoristiques (on passe du temps à regarder les attitudes des moutons), bref c’est du pur bonheur. Le matériel est de bonne qualité. On regrettera que les toiles double faces et parfois nombreuses en main causent certains petits soucis de manipulation, en particulier chez les petits. Le sac un peut étroit pour y aller piocher des tuiles au hasard (quand on a des grosses paluches comme moi). Mais ce ne sont là que des détails facilement contournables. Bref, La guerre des moutons est un excellent petit jeu, avec une prise en main rapide et permettant de nombreuses subtilités. Idéal comme jeu familial pour amener les petiots des jeux de tout-petits aux jeux de plus grands.Aussi intéressant à deux qu’à trois qu’à quatre, bien que les tactiques soient différentes (comptez une taille maximale d’enclos nettement plus petite à 4 par exemple).

Quelques liens :

Le site officiel

La fiche Tric-Trac

Un site dédié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.