Votations fédérales – 11 mars 2012

Le 11 mars, c’est dans un mois. ce qui signifie que le matériel de vote va tranquillement arriver dans les boîtes aux lettres. Au programme, pas moins de 5 objets fédéraux, plus des enjeux cantonaux (en particulier les élections vaudoises).Petit tour d’horizon des enjeux et de mes intentions de vote.

Initiative populaire «Pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires»

Plafonner à 20% la part de résidences secondaires dans chaque commune du pays… Cela peut paraître surprenant. Et pourtant c’est complètement défendable. Chacun parle de développement durable, de sauvegarde du paysage, de contrer l’étalement urbain, de préserver l’environnement. Comment soutenir dès lors la construction kilométrique de résidences secondaires sur des territoires souvent encore préservés? Le bétonnage des paysages est-il moins important que le bon plaisir de personnes fortunées pouvant se permettre d’avoir un logement inoccupé la plupart du temps? Quelles sont nos priorités?

On retombe ici quelque peu sur le système d’économie de fonctionnalité dont je parlais il y a peu dans mon billet sur la voiture. A quoi sert de posséder quelque chose que l’on n’utilise peu et qui encombre et empiète sur le bien commun? Alors que l’on pourrait tout simplement ne payer que l’utilisation que l’on en a? De l’habitation partagée? Hôtels, locations, etc. Il y a des solutions pour garder les touristes, à ce qu’il me semble. En tout cas, il y a un moment où on doit peser les divers intérêts et réfléchir à ce qui est le plus important. Le territoire helvétique est exigu, ne le bradons pas pour une sous-utilisation.

Je recommande donc le OUI à cette initiative.

Initiative populaire «Initiative sur l’épargne logement»

Le but de cette initiative semble certes louables, à savoir favoriser l’accès à la propriété. Il est vrai que les Suisses sont plutôt des locataires, le taux de propriétaires reste faible en comparaison de pas mal d’autres pays. Et beaucoup de gens rêvent d’accéder à la propriété (le grand rêve du chez soi à soi). Mais les règles limitant l’accès à la propriété (comme le montant minimum de fonds propres) sont là justement pour protéger les candidats au statut de propriétaire, éviter de se retrouver avec des gens dans des situations impossibles et endettés plus que de raison. L’initiative propose donc un système fiscal pour faciliter ceci. mais en y regardant de plus près, ce système permet d’aider les gens aux revenus déjà élevés qui peuvent prétendre à la propriété. Le résultat final serait de faciliter les gens aisés, de leur permettre davantage de déductions fiscales, tout en ne permettant toujours pas aux revenus plus modestes d’accéder à la propriété.  Injustice, cadeau aux plus avantagés uniquement, rien de bon à mes yeux.

Je recommande donc le NON à cette initiative.

Initiative populaire «6 semaines de vacances pour tous»

J’en ai déjà parlé dans un billet dédié récemment. Ici il faut se demander quelle société nous voulons et quelles priorités nous accordons. Désolé pour les tenants de l’idéologie capitaliste et financière, mais pour moi l’être humain passe avant la spéculation et le revenu financier. la qualité de vie ne tient pas que dans la création de richesses. Nous ne somme spas que des employés. Et pour vivre sa vie hors du travail, il faut du temps. Le Suisse travaille beaucoup. La Suisse produit beaucoup. Comment peut-on demander sans cesse aux travailleurs de se restreindre pour le bien de l’entreprise? La priorité est à la vie, la vraie vie. Ajoutons ces jours de vacances, cela libère un nombre d’heures de travail incroyables, heures qui peuvent être utilisées pour engager plus de monde et limiter un peu les dégâts du chômage. Les tenants du capitalisme nous assurent que cette initiative va briser l’économie suisse et nos places de travail. Quelles places sont assurées de nos jours avec le système actuel? La crise nous prouve que notre économie n’est pas assurée, même sans cette initiative. N’ayons pas peur de redonner un peu d’espace à l’humain au milieu de notre monde centré sur l’économique.

J’en profite pour mettre le lien vers cet article de Largeur.com qui donne une bonne vision de la question.

Je recommande donc le OUI à cette initiative.

Arrêté fédéral concernant la réglementation des jeux d’argent en faveur de l’utilité publique

Suite au retrait de l’initiative populaire «Pour des jeux d’argent au service du bien commun», le peuple n’est appelé à se prononcer que sur ce contre-projet du Gouvernement et du Parlement. Il s’agit de réglementer les recettes des jeux d’argent et de définir leur utilité. Depuis longtemps, la Loterie Romande reverse ses énormes gains à de nombreuses associations culturelles ou sociales. C’est ce procédé qui sera ainsi précisé dans une modification constitutionnelle. Difficile d’aller à l’encontre de ce texte qui met en avant le bien commun et l’utilité publique.

Je recommande donc le OUI à cet objet.

Loi fédérale sur la réglementation du prix du livre

Combattue par un référendum, cette loi proposée par le Parlement mettrait en place en Suisse le fameux système du pris unique du livre. Il serait dès lors impossible aux grandes surfaces de profiter de leurs quantités et de leurs marges pour tirer les prix vers le bas au détriment des petits commerçants. La concurrence se jouerait dès lors sur les aspects de service en plus, et non sur le prix ; des aspects sur lesquels tout le monde peut avoir les mêmes chances au moins. Bien sûr, avec internet et les ventes en ligne, avec les livres numériques, la situation n’est pas évidente. Mais j’y vois une bonne chose. Dans un domaine où le libéralisme forcené a fait de nombreuses victimes, on essaye au moins d’arranger les choses et de calmer certaines ardeurs.

Je recommande donc le OUI à cette loi.

Une réflexion sur « Votations fédérales – 11 mars 2012 »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.