Résultats des votations du 3 mars 2013

Et voilà, ça a voté ce week-end en Suisse. Trois sujet fédéraux d’importance et quelques sujets cantonaux pas négligeables non plus. Globalement je suis très satisfait du résultat (vous pouvez comparer ceux-ci avec ce que j’ai voté), même si l’un des sujets fédéraux me fout un sale coup. Un peu plus de détails sur les résultats…

Initiative populaire contre les rémunérations abusives

Marre de l’indécence, marre du regard moqueur des grands dirigeants, envie de redonner un peu de pouvoir (certes pas au peuple mais aux actionnaires, ce qui laisse quand même la porte ouverte aux magouilles), envie d’une certaine gouvernance, d’un peu plus de moral et d’équité. Voilà ce qui a du prédominer. Un ras-le-bol total de voir des gens payés des sommes incompréhensibles (sommes que la majorité des gens ne pourront jamais accumuler en une vie, dont on ne peut même pas mesurer la portée) pour des résultats pas toujours en adéquation. Marre de se dire que la masse assurant la production d’une entreprise ne voit pas tellement arriver le bénéfice de cette production alors qu’en haut on parle de tels salaires. Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’initiative de Thomas Minder a passé. Un choc mondial je pense, vu comme tout le monde en parle. Un succès incroyable.

Et un succès très net… 67,9% de oui, et l’unanimité des cantons. C’est donc avec un chiffre incontestable que l’initiative est passée, malgré les millions qu’EconomieSuisse a misé dans la bataille. L’émotion a certes parlé, mais aussi une volonté de changer la donne. Je suis très content de ce résultat.

Certes il s’agit maintenant de trouver des textes de loi pour nourrir l’établissement de cette initiative et ce ne sera probablement pas aisé ; plus aisé cependant que l’initiative pour l’expulsion des étrangers criminels qui va à l’encontre du droit international. tandis que bien des pays nous saluent pour ce vote courageux.

Révision de la Loi sur l’Aménagement du Territoire

Cette fameuse révision qui a fait couler beaucoup d’encre a aussi passé la rampe avec facilité… 62,9% de oui, et un seul canton la refusant (le Valais). Nous allons enfin être contraints de réfléchir à ce que nous faisons de notre sol. Cette ressource finie et dont la disponibilité est à l’heure actuelle clairement soumise à de grosses tensions ne sera plus considérée comme n’importe quel bien. Les propriétaires devront faire preuve d’une plus grande responsabilité. On nous a abreuvé d’arguments scandaleux pendant la campagne mais le territoire a gagné. Non les terrains constructibles ne vont pas être en pénurie puisqu’ils seront prévus selon les besoins de la population (avec les augmentations prévues). Non il n’y a pas de raison que les loyers augmentent ; ils prennent déjà l’ascenseur ultra-rapide sans cette révision de la LAT, et au contraire la révision va pousser à construire plutôt qu’à spéculer sur les terrains en zone constructible. Certes il y a des endroits où il faudra dézoner. Mais en même temps garder un terrain en zone constructible sans rien y faire alors que l’on subit une telle crise du logement, c’est juste du foutage de gueule.

Constructions raisonnées, aux endroits les plus adaptés, respect du paysage, poussée à la construction, réflexion et responsabilité, voici les conclusions de ce résultat. On ne peut que s’en réjouir, afin de ne pas faire n’importe quoi de notre pays. Le travail va maintenant se faire sur la transition et le passage au nouveau système, en particulier avec l’adaptation des plans directeurs cantonaux.

Arrêté fédéral sur la politique familiale

Je votais trois fois Oui, et donc le résultat de ce troisième objet de votation m’a profondément déçu. certes, 54,3% des votants ont dit Oui, mais la majorité des cantons va au Non. Les cantons latins et les grands centres urbains alémaniques ont dit oui. Les autres se sont opposés à faire enfin figurer dans la Constitution le soutien aux familles. Cet article a été attaqué de manière scandaleuse par un tout-ménages franchement plus que douteux de l’UDC qui a tout confondu. En parlant d’étatisation des enfants, le parti a fait peur à beaucoup de monde, alors que le but était justement de laisser le choix aux familles, pas de les forcer à quoi que ce soit. La prochaine fois que quelqu’un se plaint du manque d’offre en garde de jour pour ses enfants, demandez-lui ce qu’il a voté ; on va encore ramer un moment pour faire se côtoyer correctement vie familiale et professionnelle. La famille reste à peu de choses près le seul élément important de nos vies qui n’apparaisse pas dans la Constitution et qui n’y soit pas défendu noir sur blanc. Pourquoi tant de dénigrement? C’est assez désespérant là…

Pas de JO aux Grisons

52,7% des votants des Grisons ont dit Non aux Jeux Olympiques dans leur canton. Et c’est bien. Ces jeux sont une véritable horreur économique et écologique, endettant les régions et détruisant des ressources. Sans compter ce que l’on a pu lire concernant les libertés civiles dans le cadre des Jeux de Londres. Bien loin de l’esprit véritable des Jeux, leur version actuelle n’a plus d’intérêt, si ce n’est pour des groupes privés qui cherchent à maximiser leurs revenus. Les citoyens ont bien compris leur statut de perdants dans ce genre d’événement.

Des salaires minimums au Jura

Une belle victoire avec 54,2% de Oui dans le Jura, demandant des salaires minimums dans les branches non-soumises à des CCT. Bien conçu, ce projet propose des salaires différents selon les branches. Alors que le nombre de working poor est encore et toujours trop important, alors que nombre de frais (loyers, assurances, nourriture, etc) augmentent nettement plus vite que les salaires, ce résultat est réjouissant. Le résultat n’est pas encore acquis pour l’initiative au niveau fédéral, mais le signal jurassien est encourageant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.