Le Festival International des Jeux de Cannes 2013

Après une première visite en tant qu’auteur en 2009, je suis retourné cette année au Festival International des Jeux (FIJ pour les intimes) ; cette fois avec femme et grand fiston et en tant que visiteur seulement. En deux mots (ou presque) : Waow, c’était de la balle. Mais bon, on n’est pas sur Twitter,m j’ai quelques caractères de plus à disposition, donc je vais donner un peu plus de détails…

Départ donc le vendredi milieu de journée pour cause d’horaires d’école du fiston (rhalala, ces obligations!), et vu la durée du trajet en voiture, arrivée un peu trop tardive pour que cela vaille la peine d’entrer. Mais on a pu profiter de la chaleur des soirées cannoises ; enfin, chaleur, on s’entend. Alors que l’on grelottait un peu en partant de la maison, on pouvait se promener avec juste une petite jaquette, de nuit. Et le beau temps a été confirmé le lendemain quand on pouvait se promener en t-shirt au bord de la mer. Du plaisir de narguer les amis restés en Suisse avec des photos sur Facebook, gniark! Mais revenons à nos moutons, avec une soirée du vendredi qui s’est terminée par un rapide tour au off du FIJ pour voir, lieu de jeu et de rencontre, sans stand officiel, sans vente, avec tout plein de protos. Très sympa.

Mais c’est le samedi matin qu’on était vraiment au taquet, dans la file d’attente au premier rang ou presque, afin de rentrer tôt dans le Palais des festivals. Il faut dire que je visais l’achat d’un objet annoncé comme disponible en petites quantités : la figurine du panda de Takenoko. Mission accomplie. Et j’avais dans les poches quelques sous pour d’autres jeux pour la ludo, dont pas mal de nouveautés toutes fraîches pas encore en boutique. D’ailleurs vous trouverez sur le site de la ludo mes photos.

La journée du samedi a été éreintante! On a beaucoup marché au milieu des dizaines de stands, pas mal d’achats de jeux (donc gros sacs très lourds), mais on s’est aussi assis pour jouer, tester, découvrir. Pas suffisamment cependant, car il n’est pas toujours évident de trouver des tables libres. On en a pris plein les yeux et les oreilles, et c’est toujours aussi impressionnant, il y en a pour tous les goûts. On a essentiellement tâté de la grande partie « jeux de société », mais on a aussi fait un détour dans la section « jeux vidéo » encore plus bruyante. Et aussi un peu dans le coin « jeux de rôles » bien entendu. Comme cette visite au FIJ était un peu le cadeau d’anniversaire de fiston (qui n’en revenait pas), je lui ai goupillé un passage dans une Tric Trac TV (où il a fait une partie avec Phal ainsi que l’auteur et l’illustrateur de Kenya). Et puis il y a eu les diverses dédicaces ainsi que les occasion d’échanger 2-3 mots avec quelques personnes (dont certaines que je rencontrais pour la première fois en vrai de live). Mais c’est là mon grand regret…

C’était beaucoup trop court et beaucoup trop animé pour rencontrer tous les gens que j’aurais voulu ; à la base j’imaginais faire quelques contacts pour la ludo en vue de partenariats, de soirées jeux, etc. Mais pas le temps. Les rares personnes avec qui j’ai pu échanger quelques mots étaient bien trop occupées, et les autres que j’ai croisées de loin ne semblaient pas plus disponibles. La prochaine fois, je devrai mieux viser mon coup ; je pense en particulier sur le off où l’on a passé un peu de temps le samedi soir aussi. Mais bon ça a été l’occasion de revoir en vrai les copains de ForgeSonges Pénombre et Akae que je n’avais pas revu depuis bien longtemps, même si on n’a pas eu l’occasion non plus d’en profiter.

Bref, c’était trop peu et trop court.mais qu’est-ce que c’était bon! Il est d’ailleurs prévu qu’on y retourne une autre année, parce que franchement c’était super sympa.

 

Une réflexion sur « Le Festival International des Jeux de Cannes 2013 »

Laisser un commentaire