Sleeping Dogs

sleepingdogsCela fait quelques mois maintenant que je me balade tranquillement dans le jeu Sleeping Dogs (en fait depuis qu’il s’était trouvé à très vil prix dans les soldes xBox). Et c’est vraiment sympathique. Certes pas une promenade de santé, mais un voyage agréable. Sleeping Dogs, c’est un GTA-like. On se trouve dans un monde ouvert (une ville ouverte en fait, mais grande), et on y effectue des missions, soit pour la trame principale, soit annexes, et on peut se laisser aller à faire ce que l’on veut. Le charme du jeu réside surtout dans son setting, à savoir Hong Kong. Notre personnage est originaire des bas quartiers, est parti aux Etats-Unis où il est devenu flic, puis il revient à Hong Kong infiltré dans les gangs afin de monter dans les rangs des Triades pour faire tomber des têtes. Il se retrouve face à des amis et ennemis d’enfance, et ses choix sont souvent difficiles. Wei est toujours sur le fil du rasoir, prêt à tomber du mauvais côté.

Le jeu est sympa, bien foutu, avec surtout une ambiance géniale très bien rendue. Au niveau visuel il s’en sort très bien sans être une tuerie absolue. Les environnements sont vraiment biens, variés (bas quartiers, zones de haut standing, parcs, temple, etc). Je ne connais pas du tout Hong Kong mais on ressent bien le dépaysement et on a en tout cas le mérite de se sentir dans une ville crédible pour cette ambiance. Le look des gens, l’apparence des lieux, le mélange asiatique-occidental, la rencontre du traditionnel et du moderne, tout y est. Et surtout c’est soutenu par le son. Les gens parlent en mandarin et en anglais ; pas de traduction mais des sous-titres, ce qui rend vraiment l’ambiance. Des musiques dépaysantes elles aussi et bien adaptées. Bruitages et autres sont vraiment bien rendus (entre autres dans les bastons). Bref, on plonge vraiment dedans.

Au niveau du gameplay, et bien on alterne des phases de conduite, de marche, de baston, d’infiltration, bref du GTA-like. La conduite va très bien, du moment que l’on est conscient que c’est de l’arcade, pas de la simulation. Franchement les véhicules se laissent bien prendre en main, ils sont variés et leurs performances aussi. Dans les courses-poursuites, le tir sur les autres véhicules est très sympa (avec de beaux ralentis). Tout comme la possibilité de se jeter de son véhicule sur un autre pour en prendre le contrôle. Les bastons sont très bien foutues, en particulier celles au contact. Les techniques de kung-fu sont nombreuses et on apprend de nouveaux mouvements en cours de jeu. Les enchaînements ne sont pas trop complexes et tordus, pas besoin de se transformer en poulpe pour manipuler le pad. Quelques QTR viennent un peu saboter l’ambiance (je ne suis vraiment pas fan de ce système), mais ils restent rares, ça va. Les gunfights sont bien foutus eux aussi, avec possibilité de se planquer, de tirer en sautant en ralenti par-dessus un meuble, de viser, le tout avec une IA qui vient vous prendre à revers et tentera de vous contourner de manière assez crédible.

Sleeping Dogs ne révolutionne pas le jeu vidéo. Il apporte cependant une certaine fraîcheur de par son exotisme à un style de jeu devenu un classique. Avec un scénario principal prenant et tendu qui vous plonge typiquement dans les films hong-kongais à la John Woo ou Johnny To et une série de quêtes annexes sympathiques, on a de quoi s’amuser un petit moment. Pour ma part, j’aime beaucoup et je me plais bien à y jouer.

Une réflexion au sujet de « Sleeping Dogs »

  1. Tu as raison, Sleeping Dogs ne révolutionne pas le genre, mais le gameplay est plaisant. Je pense que c’est le type de jeu qui conviendra à ceux qui ont aimé la série GTA.

Laisser un commentaire