Astérix – Le Domaine des Dieux

L-affiche-d-Asterix-Le-Domaine-des-Dieux-fait-beaucoup-rire-Obelix_portrait_w532La célèbre bande de gaulois résistant encore et toujours à l’envahisseur revient au cinéma sous la forme d’un film d’animation porté par Alexandre Astier (qu’on ne présente plus) et Louis Clichy (transfuge de chez Pixar, c’est pas rien). Ce long métrage reprend l’album éponyme Le Domaine des Dieux, où César décide d’inclure les gaulois dans la culture romaine en leur imposant dans leur voisinage une ville romaine. Les habitants du petit village vont ainsi découvrir la société de consommation, les appartements, les problèmes de voisinage, les démarches bureaucratiques, la concurrence, etc. On retrouve complètement l’univers et l’ambiance des bandes dessinées, avec un humour qui y colle parfaitement tout en se modernisant quelque peu. Langage et références sont adaptés et pourtant le film conserve tout le charme des albums.

On sent vite la pate Astier sur les dialogues et l’humour. Bon, ce n’est pas Kaamelot non plus, ce film s’adressant à un public plus familial, mais il y a une finesse et une qualité d’écriture dont nombre de réalisateurs devraient s’inspirer. La justesse de ton ainsi que les nombreuses piques font vraiment plaisir. Et des dirigeants aux esclaves syndiqués, tout le monde en prend pour son grade. On ne peut qu’apprécier en plus les diverses références à la culture geek, comme le facilement reconnaissable « Vous ne passerez pas » de Panoramix. Et par là-dessus aussi une petite dose d’émotion qui passe bien.

Et puis le film est techniquement de très grande qualité. Un dessin agréable, une animation super fluide, des choix esthétiques modernisant l’œuvre d’origine sans la dénaturer, bref une vraie réussite. On n’en attendait pas moins avec aux manettes un monsieur ayant travaillé sur Wall-E et Là-haut. Et on ne peut qu’être satisfait du résultat. Et puis il y a les voix. Un vrai festival de pur bonheur puisque Roger Carel retrouve Astérix, à qui on ajoutera les performances vraiment réussies de Lorànt Deutsch, Alexandre Astier, Alain Chabat, Elie Semoun, Lionel Astier, François Morel, Florence Foresti, Serge Papagalli, ou encore Joelle Sevilla. De grands moments.

Comme souvent, nombre de petits gags passeront largement au-dessus de la tête des enfants, même si ce film est réellement familial et pour tout le monde. Je suis allé avec les deux petiots et on a tous passé un très bon moment. je recommande chaudement. C’est frais, c’est drôle, c’est bien foutu, c’est bon.

Une réflexion au sujet de « Astérix – Le Domaine des Dieux »

Laisser un commentaire