Ant-Man

Ant-Man-PosterQui dit « nouveau film Marvel » dit « virée ciné avec mon gnome », et ce Ant-Man tout frais ne fait pas exception à la règle. Et franchement ça a été un très bon moment. Il faut dire que Marvel est un peu omniprésent sur le grand écran (qui a dit « un peu trop »?), naviguant entre le vraiment grandiose (genre Gardiens de la Galaxie) et le un peu poussif quand même (L’Ere d’Ultron). Avec ce Ant-Man, Marvel nous remet de la qualité, un film plein de fun, d’action et d’humour avec le bon dosage.

On y suit les aventures de Scott Lang, un voleur/cambrioleur qui sort de taule et se fait discrètement embaucher par Hank Pym pour un job un peu particulier. Pym est un scientifique de génie ayant inventé un costume capable de réduire son porteur à la taille d’une fourmi, tout en gardant la force d’un humain normal ; avec un communicateur permettant de diriger les fourmis, cela donne une combo puissante pourjouer au super-héros. Et effectivement le job en question a en gros pour but de sauver l’Humanité d’un désastre annoncé. Un scénario qui, comme souvent dans le genre, ne brille pas par son originalité exubérante, mais ce n’est pas non plus ce que l’on attend de ce type de film. Mais le scénario léger est vraiment bien traité et c’est là tout le bonheur de ce film.

Ant-Man dose avec justesse l’humour et l’action pour emmener le spectateur dans une bonne dose de fun. On est là pour avoir du grand spectacle sans se prendre la tête et c’est une réussite.

On pourra trouver un peu dommage qu’Edgar Wright ait laissé tomber le projet, mais sans doute que le ton un peu trop décalé du réalisateur ne devait sûrement pas complètement coller aux attentes de Marvel ; ce type a quand même fait Shaun of the Dead, Hot Fuzz, Le dernier pub avant la fin du monde ou encore Scott Pilgrim, c’est pas rien, mais quand on voit comment la firme a coincé Whedon sur l’Ere d’Ultron on peut comprendre son départ. Reste que le film est bien foutu, certes moins iconoclaste qu’on auarait aimé l’avoir, mais quand même divertissant ; mais bon Peyton Reed n’a pas le palmarès de Wright évidemment. Il enchaîne les scènes d’action avec plaisir, montant dans l’épique vers un climax qui envoie du bois. Et il sort punchline sur punchline avec de jolis gags ; bon OK, certains éléments comiques font presque lourd (genre Luis), limite pour faire grand public, mais ça passe. Au passage, notons que la 3D rend plutôt bien, en particulier quand on observe le monde réel à hauteur de fourmi, ça claque.

Il faut dire que les acteurs s’en sortent avec les honneurs, à commencer par Paul Rudd dans le rôle du héros ; plutôt habitué des comédies, l’acteur réussit malgré tout à donner une ampleur au personnage qui prend ses responsabilités et assume son nouveau statut. A ses côtés, un toujours aussi bon Michael Douglas que l’on retrouve avec plaisir. Corey stoll (déjà magnifique dans House of Cards) nous pose un personnage solide. J’ai un peu plus de peine avec Evangeline Lilly, pour qui j’avais pas mal craqué à l’époque de Lost mais qui semble faire pâle figure à se coltiner les places dans des blockbusters (genre son rôle inutile du Hobbit).

Au final donc ce fut vraiment un bon moment. Un film fun, un vrai bon divertissement. De l’entertainment comme on en redemande, du genre qui fait vraiment plaisir.

Une réflexion sur « Ant-Man »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.