Tomb Raider

91jwO5PCReL__SL1500_Comme de nombreux gamers ne datant pas du dernier pixel, j’ai des souvenirs d’avoir joué aux premières aventures de Lara Croft avec Tomb raider d’il y a longtemps. Ah ça nous rajeunit pas tout ça, ma p’tite dame, c’était le siècle dernier. Bon j’ai pas joué à tous les jeux de la saga, et j’ai pas tout suivi, mais ce reboot de 2013 m’a vraiment fait de l’œil ; oui, je sais le nouvel opus est sorti et si je voulais être dans l’actu je devrais en parler, mais il est encore trop cher à mon goût, je vais attendre de le trouver en deuxième main à vil prix. D’ailleurs je n’ai terminé cet épisode que maintenant parce que je l’ai acquis dans le cadre des offres du Live Gold de ma xBox One.

On a donc ici un reboot, pas question de retrouver Lara en aventurière aguerrie qui a déjà un passif digne d’un Indiana Jones survitaminé. Non ici on la découvre jeune archéologue prometteuse (en plus elle est belle, intelligente, sportive et tout, genre aucun défaut) dans une expédition à la recherche d’un antique royaume mythique dont la localisation est assez floue (normal pour un endroit mythique dont personne n’est vraiment certain qu’il ait existé). Le navire va s’engager dans une zone dangereuse et bien évidemment faire naufrage sur une île où Lara sera séparée des autres survivants. C’est là que commence une aventure montée comme un survival plein d’action et de suspens. Eh oui soyons clair, le jeu type « réflexion logique à énigmes » des premiers opus a laissé la place à un style orienté action bien plus dans le moule de l’époque actuelle. Certes on retrouve des petits lieux secondaires servant de « tombs » où la logique reprend le dessus pour aller chercher le trésor, mais ils ne font pas partie du scénario principal, ce ne sont que des quêtes secondaires. L’intrigue de base nous confrontera 2-3 fois à des passages demandant un chouilla de jugeote mais c’est tout.

On va donc prendre en main cette chère Lara en vue à la troisième personne pour lui faire parcourir des décors sublimes alternant entre immenses paysages épiques et lieux interdits aux claustrophobes dans une aventure mêlant le survival, l’action, le mystique, la traîtrise et les sales coups. Lara va commencer par évoluer dans un environnement sauvage sur une île où les obstacles, les ruines et les loups ne rendent pas la vie facile. Mais ça c’est juste la mise en bouche. Très vite, les habitants de l’île, les légendes et le mysticisme vont s’en mêler pour proposer une aventure trépidante avec ses rebondissements (même si pas mal sont assez convenus) et ses moments de suspens. On fait grimper la tension jusqu’à un climax assez énorme.

Bon, il faut noter que l’aventure est assez linéaire, on ne va pas choisir son chemin comme on l’entend. Tenter de découvrir tous les trésors et de faire chaque quête secondaire seront des plus pour ajouter un peu de liberté, mais sinon le jeu se révèle bien scripté et cadré. Du coup ce que l’on perd en liberté, on le retrouve dans l’aspect cinématographique du truc. La mise en scène et le scénario sont ainsi mis en avant pour impliquer le joueur au maximum. Il y a un gros défaut au jeu:  l’utilisation des QTE (j’en parlais déjà au sujet de Far Cry) ; on se retrouve tout-à-coup coupés du style de jeu utilisé jusque là, on se frustre à louper une séquence hyper importante pour une demi-seconde de manque de précision, on casse l’ambiance, c’est mââââl.

Mais sinon le jeu est vraiment bien. En dehors de l’histoire prenante dont je parle plus haut, on a droit à de jolis graphismes qui rendent aussi bien les extérieurs grandioses que les lieux lugubres, les passages étroits, etc. La bande-son est de qualité, et je dois dire qu’avec mon système 5.1 et les vibrations de la manette, j’étais vraiment plongé dedans. Les voix sont aussi très sympas (on retiendra le doubleur de Gibbs de NCIS). A noter que le jeu est assez adulte. On a droit à des morts assez gores (que cela soit pour Lara ou les autres personnages), mais surtout des passages avec des cadavres en mauvais état, des charniers, des rivières de sang. La violence (physique mais aussi psychologique) est bien présente.

Donc oui Lara est revenue. Plus forte, plus en forme que jamais, mais aussi dans un monde plus dur et dans un nouveau style. On aimera ou pas, mais pour ma part ça me convient plutôt très bien, et j’attends avec impatience de trouver le nouvel opus à un prix décent.

3 réflexions sur « Tomb Raider »

  1. Je n’ai pas l’impression d’avoir testé ce reboot de Tomb Raider. Mais bon, comme les autres opus de Square Enix, ça reste un beau produit avec un scénario intéressant. À essayer pour voir.

Laisser un commentaire