Seul sur Mars

The-Martian-poster-600x889Séance de rattrapage au format TV pour le survival-SF de Ridley Scott, The Martian (ou Seul sur Mars), basé sur le roman éponyme (que je n’ai pas lu). On est ici dans un futur pas trop lointain, une époque où l’on envoie des missions sur Mars mais où tout n’est pas si différent de notre monde. A cause d’une terrible tempête qui débarque, la mission sur la planète rouge que l’on découvre au début du film doit partir en urgence et elle laisse pour mort sur place Mark Watney ; sauf que eh ben oui il n’est pas mort le monsieur. Courageux, optimiste, scientifique aguerri, il décide de tout faire pour survivre en utilisant le campement laissé sur place par l’expédition ainsi que ses neurones infaillibles. Tandis que sur Terre on découvre qu’il est encore en vie et que tout va être mis en œuvre pour le ramener. Le film va donc évoluer sur deux plans… D’un côté l’aspect survival sur Mars avec ce type seul dans un environnement ultra-hostile. De l’autre les tentatives désespérées de le ravitailler/récupérer depuis la Terre, avec tout le temps que ces trajets nécessitent. Le tout se combine bien mais donne deux ambiance très différentes au sein du même long métrage ; cela permet de maintenir une certaine tension et un suspens jusqu’au dénouement final.

Autant au scenario qu’à la réalisation, on n’a pas n’importe qui. Drew Goddard (aussi à la plume sur Lost, Alias, Buffy, La Cabane dans les bois…) d’une part et Ridley Scott (est-il encore besoin de le présenter? Môssieur Alien, Blade Runner, Legend, Black Rain, Thelma et Louise, etc.) de l’autre. Et ça se ressent. Bien que parfois avec le cul entre deux chaises, le scénario est bien foutu et fait monter la tension dramatique tout au long du film. La réalisation est superbe, avec des paysages bluffants sur Mars en particulier et quelques séquences d’action fort sympathiques. Devant la caméra, on trouve aussi pas mal de talents avec surtout Matt Damon qui porte l’essentiel du film sur ses épaules puisque c’est lui qui est seul sur Mars. Mais à ses côtés on retrouve une belle brochette aussi : Jessica Chastain, Jeff Daniels, Sean Bean (mourra-t-il aussi dans ce film?), Kate Mara (lovely), ou encore Chiwetel Ejiofor. Miam. Certes , de beaux noms ne font pas toujours un bon film mais ça aide.

Bon franchement j’ai passé un très bon moment devant ce film, j’étais pris par le truc et la tension. Mais j’avoue que j’avais un peu de peine quand même avec ce côté « cul entre deux chaises », ces deux films dans le film, sur Mars et sur Terre, les deux ambiances étant résolument différentes. L’ensemble tient la route mais il y a un petit quelque chose de gênant quand même. Ca n’empêche pas le film d’être bon et prenant. Et, plus rare, pas trop à côté de la plaque scientifiquement parlant (l’auteur du bouquin a certes pris quelques libertés mais il s’est globalement fortement reposé sur ce que la Nasa prévoit pour des missions sur Mars). Et puis bon ces paysages de Mars sont juste énormes.

Une réflexion sur « Seul sur Mars »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.