Meeple Circus et Photosynthesis

 

Les deux jeux que je vous présente aujourd’hui vont vous emmener dans deux univers et ambiances bien différents. D’un côté on s’amusera à empiler des meeples pour créer des numéros de cirque qui en jettent dans une bonne ambiance de déconne ; de l’autre on optimisera le placement de nos arbres pour profiter au mieux du soleil, pousser, emmerder les autres et marquer des points.

Meeple Circus

Sorti à fin 2017, ce jeu de Cédric Millet, illustré par Sabrina Tobal et Mathieu Leyssenne, et édité par Matagot, se  joue de 2 à 5, dès 8 ans, pour des parties annoncées d’une heure mais je dirais plus court. On va y jouer en 3 manches, récoltant des points (dits « applaudissements » ici) lors de chacune d’entre elles.

En début de partie, chaque joueur prend une piste de cirque en petit carton très fin, et deux meeples (de type acrobate débutant et avancé, donc un jaune et un bleu). Ensuite on révèle 4 cartes (1 par paquet) dévoilant les goûts du public, à savoir les numéros qu’il faudra tenter d’effectuer. On dévoile également un certain nombre de tuiles représentant du matériel de jeu, en deux types de tuiles. Chaque joueur va prendre une tuile de chaque type et ainsi récupérer des éléments de jeu illustrés dessus, qu’il s’agisse de meeples (acrobates), de planchettes, de figurines d’animaux, de tonneaux ou autres ballons.

On lance ensuite la musique d’ambiance qui fait office de chronomètre et c’est parti. Tous en même temps, les joueurs vont utiliser les éléments de jeu récupérés ci-dessus pour réaliser sur leur piste les différents numéros. Les deux premiers à terminer peuvent prendre des jetons bonus. Et quand tout le monde a fini (ou que le temps est écoulé), on décompte les points. Les acrobates débutants qui touchent le sol comptent, de même les acrobates avancés qui ne touchent pas le sol. On marque aussi pour les cartes goûts du public révélées. Et aussi pour l’acrobate expert  qui est le plus haut dans mon numéro. A noter que seuls des éléments portant quelque chose comptent pour les points.

On fait ensuite deux autres manches en ajoutant des éléments de jeu à notre stock. Chacun a des petits plus. En deuxième manche, on ajoute des invités surprises, tels que M Loyal, le clown, ou l’homme fort. En troisième manche, chacun fait son numéro l’un après l’autre, et avec des contraintes telles que l’effectuer à une main, s’arrêter aux coups de cymbales de la musique, etc.

Meeple Circus est très fun. Un jeu rigolo, simple. Son mélange de dextérité avec quand même quelques choix tactiques dans la sélection des éléments de jeu, créé une bonne dynamique. On a une bonne ambiance type party game autour de la table parce qu’on rigole bien. Il a un joli matériel, de qualité (sauf peut-être les pistes de cirque, trop fines), et des illustrations fort sympathique. Bref, un bon jeu. J’aime.

Page officielle du jeu

Fiche Tric Trac

Fiche Boardgamegeek

Photosynthesis

On a ici un jeu qui bénéficie d’un sacré effet « waouw ». Passer à côté d’une table de Photosynthesis, c’est avoir envie d’y jouer. Le matériel de qualité, superbe, est composé essentiellement de très jolis arbres cartonnés en 3D du plus bel effet. Et ça aide, j’admets. Mais bon, en plus de cela, le jeu est fort sympathique. Cette création de Hjalmar Hach illustrée par Sabrina Miramon est édité chez Blue Orange. Ça se joue de 2 à 4, pour des parties d’environ 1h, à partir de 10 ans (un peu moins pour des enfants très habitués au jeu, mais ils risquent de manquer de la vision à long terme nécessaire).

Le jeu se joue sur un grand plateau central et sur des petits plateaux individuels. Autour du terrain de jeu du plateau central, on déplace un élément de jeu représentant le soleil. Celui-ci tourne donc autour du jeu et diffuse ainsi sa lumière dans une direction différente à chaque tour. A noter que ce soleil est un peu le point faible visuellement du jeu, il manque un peu de pratique à l’usage, et aurait sûrement pu être mieux intégré (au risque de rendre la boîte plus chère certes). Le principe de base c’est qu’un arbre étend son ombre derrière lui, selon d’où vient la lumière, sur un certain nombre de cases selon sa taille. Et évidemment un arbre dans l’ombre ne peut pas grandir.

En début de tour, chaque joueur reçoit un certain nombre de points d’action disponibles en fonction du nombre et de la taille de ses arbres sur le plateau. Avec ces points, il peut ensuite acheter des arbres ou des graines, planter des graines, faire grandir des arbres, et quand ceux-ci sont au plus grand les retirer du plateau pour marquer des points. Le tout sur un nombre de tours déterminé. Un élément très important est que l’on a un nombre d’emplacements limités sur notre plateau individuel. Je peux acheter une graine ou un arbre de mon plateau individuel pour la/le mettre dans ma réserve ; ensuite quand je transforme une graine en petit arbre, un petit en moyen ou un moyen en grand, ou que je retire un grand arbre du plateau, je dois replacer l’élément enlevé sur mon plateau individuel ; et si je n’ai plus de place dessus, alors la graine ou l’arbre est retiré du jeu et n’est plus utilisable. Photosynthesis nécessite donc de planifier quelque peu les actions car il faut prendre en compte ce tournus des arbres et graines. Mais aussi tenir compte du parcours du soleil, et des moments auxquels vos arbres pourront grandir. Le tout en se plaçant judicieusement non seulement pour profiter au maximum du soleil mais aussi en le coupant des arbres des concurrents. Pas mal d’éléments à prendre en compte donc, malgré des règles qui restent assez simples et accessibles.

J’aime beaucoup jouer à Photosynthesis. Déjà parce que c’est beau, que le thème est agréable et pas très souvent utilisé, mais aussi et surtout parce que sa mécanique est vraiment prenante et bien foutue. La gestion du soleil, du plateau individuel, des points d’actions, l’observation de ce que font les autres avec cette forte interaction, en font un jeu très réussi à mon avis.

Page officielle

Fiche Tric Trac

Fiche Boardgamegeek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.