Run All Night

Run All Night, devenu Night Run en français (eh oui, ne pas chercher la logique), est un film d’action de 2015. On y suit un ancien tueur de la mafia irlandaise devenu alcoolique, avec un fils qui ne veut plus le voir. Ce dernier se retrouve malgré lui mêlé à une sale histoire et le père va bien évidemment se sortir les pouces du cul pour l’aider. Ils vont se retrouver pris dans une folle course poursuite d’une nuit avec aux fesses les mafieux et toute la police du coin. Action, bastons, poursuites, gun fights, le film est très rythmé et nous fait passer cette nuit d’enfer au plus près des personnages.

Le film est réalisé par Jaume Collet-Serra ; après quelques essais dans le style horrifique, le monsieur s’est tourné vers le film d’action. Et c’est d’ailleurs le 3eme long métrage du genre qu’il signe avec comme acteur principal Liam Neeson ; à croire que ces deux-là se sont bien trouvés. En tout cas, il sait poser une action rythmée, un style assez visuel. Il réussit des beaux plans et pose bien cette ambiance nocturne (bon OK on n’est pas au niveau d’un Collateral pour les plans de nuit urbaine, mais quand même). Et le réalisateur n’a pas peur non plus de montrer la violence. Le film est assez direct sur ce point, et le sang gicle à plus d’une reprise. Une petite note pour les plans de changements de lieu avec ces passages en vue aérienne avant de retomber sur le nouvel endroit. Un peu surprenant mais sympathique. Et puis la scène d’ouverture aussi avec ses ralentis et ses prises figées, posant de suite l’ambiance.

Liam Neeson (La Liste de Schindler, Star Wars, Batman Begins, Taken, The A Team, The Grey,…)  s’en sort très bien dans un type de rôle qu’il maîtrise à force de s’y voir placé, celui du héros badass désabusé cynique et avec une certaine noirceur ; bon OK on a l’impression du super-héros qui survit à tout et qui est capable de tout, mais il rend bien le personnage. Son fils c’est Joel Kinnaman (Altered Carbon,…) qui pose un personnage dur, brut, bien rendu aussi. En face chez la mafia, le père c’est le très bon Ed Harris (Abyss, Snowpiercer, Westworld,…), puissant, charismatique, avec une présence très forte, et le fils c’est Boyd Holbrook (Gone Girl, Logan,…). Et on retrouve en flic dur mais honnête Vincent D’onofrio (Law and Order, Full Metal Jacket, Daredevil, Death Wish,…), très bon lui aussi.

On a là un film d’action tout-à-fait correct à la recette classique mais bien maîtrisée. Pas de grosse surprise, mais pas de défaut majeur non plus. Un bon divertissement qui ne restera pas dans les annales non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.