Asterix – Le secret de la potion magique

Il y a quelques temps, Alexandre Astier et Louis Clichy donnaient une nouvelle vie aux films d’animation Asterix et Obelix. Sans nous faire oublier quelques cultissimes réalisations plus anciennes (genre les 12 travaux d’Asterix) ni marcher sur les plates-bandes du fabuleux live-action Mission Cléopâtre, ils avaient su reprendre le flambeau avec leur Domaine des Dieux. Avec le même duo aux commandes, ce nouveau film nous conte une aventure inédite de nos gaulois préférés, créée pour l’occasion. On y retrouve certes une bonne part de l’esprit de la bande-dessinée, mais une part seule. Le film se fait davantage « jeune public », avec moins de niveaux de lecture, moins de références cachées pour les adultes.

Blessé, le druide Panoramix réalise que la recette de la potion magique serait perdue s’il venait à décéder ; il décide donc de parcourir la Gaule afin de trouver le meilleur apprenti à prendre sous son aile et à qui transmettre la fameuse recette. Accompagné d’Asterix, Obelix, Idefix et de la petite Pectine, il va tenter de dégoter la perle rare. Autour d’eux, un ancien druide revanchard et les Romains pour tenter de récupérer la recette.

Techniquement, il n’y a rien à redire. Les dessins et l’animation sont très bien réalisés. On a de très jolis plans, le rythme est soutenu. Une très belle réussite de ce point de vue. On n’en attendait pas moins vu le pedigree de Clichy, tout comme on avait eu un très beau film avec le précédent. A cela on ajoute des doublages de qualité. Certes on regrettera le départ à la retraite de Roger Carel qui ne reprend plus Asterix sous son aile ; mais comme c’est Christian Clavier qui vient à la rescousse, on retombe un peu sur nos pieds. A ses côtés, on a Bernard Alane, Guillaume Briat, Lévanah Solomon, Florence Foresti, Serge Papagalli, François Morel, Lionnel Astier, Joëlle Sevilla, Elie Semoun, François Rollin,… toute une brochette de plus ou moins collègues/potes/famille/habitués qui donnent de la voix pour des personnages marquants.

Par contre, oui il faut le dire, le film est clairement orienté « enfants ». Certes il y a bien 2-3 gags un peu plus fins et référencés (les nombreux druides visités sur la carte en passage rapide, par exemple), mais ils restent peu nombreux. C’est du super-familial fait pour fonctionner auprès d’un large public. Il manque une certaine finesse que l’on avait dans la BD ou un deuxième degré que l’on avait dans le Domaine des Dieux ou Mission Cléopâtre. Ici c’est plus basique. Pas que ce soit mauvais hein, mais je m’attendais à autre chose. Le film remplit parfaitement son rôle de divertissement pour enfants, mais il manque un peu quelque chose pour un public comme moi. J’ai passé un bon moment, ma fille s’est bien éclatée, mais c’était quand même en-dessous du précédent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.