Des jeux sur Kickstarter, encore…

Il y a un an, je vous faisais part de divers pré-commandes que j’avais effectuées sur Kickstarter, avec les raisons qui me poussaient à utiliser la plateforme, avec quelques retours sur les quelques jeux déjà reçus à l’époque, etc. Bref, si vous voulez y revenir, c’est par ici. Il est temps maintenant de refaire le point car je me suis pas mal mis dedans ; du coup je pense qu’un retour sur d’autres jeux reçus, mais aussi sur les raisons qui m’ont fait pledger tel ou tel produit, est d’actualité. Alors hop, on zappe un peu les jeux dont j’ai dit l’essentiel dans le précédent billet, et on vient sur des éléments nouveaux ; tout d’abord un retour sur des jeux que j’avais déjà pledgé, puis quelques mots sur les nouveaux venus de ma liste.

Les jeux dont je vous ai déjà parlé

Oui, ceux-là même que j’avais évoqués dans mon premier billet KS et sur lesquels je vais vous donner des nouvelles fraîches.

Tiki

Reçu et content. Le jeu est beau, agréable, il donne envie de jouer. Son matériel de qualité avec les tikis à empiler, fait franchement son petit effet. Et comme le jeu est bon avec une mécanique super efficace pour des règles très simples, on est sur une vraie réussite.  J’avais pu tâter de la bête avant de pledger, du coup c’était pas vraiment un gros risque que je prenais. Par contre, une fois dedans, ce jeu peut vite te faire fumer des neurones, attention.

Oniri Island

Reçu avec pas mal de retard, ce petit jeu de figurines sur tablette me faisait bien envie, du moins pour le concept. Au final, je me retrouve avec une boîte contenant des figurines très sympas, jolies, colorées, et sur lesquelles peuvent se greffer des masques d’animaux (changer de masque ne change rien techniquement au jeu, c’est plutôt pour l’aspect esthétique, mais aussi pour permettre aux petiots de se rappeler de quel pouvoir on est doté à tel moment).

Le jeu est en fait davantage un jeu vidéo avec des accessoires physiques qu’un mélange entre jeu de société et jeu vidéo. Les principes sont vraiment ceux d’un jeu vidéo, avec une aventure onirique nous invitant à explorer des contrées fantastiques en vue de dessus. Sauf qu’au lieu d’utiliser des boutons pour déplacer les personnages, on déplace des figurines. Cela donne quelques gimmicks sympas (orienter la figurines par exemple).

On notera que le jeu (son scenario, son look, son style, son gameplay,…) reste très orienté enfants. Plutôt des petits d’ailleurs. Je ne suis pas encore allé super loin, mais cela reste assez simple. La direction artistique est très cartoon, colorée ; le résultat est réussi, c’est assez beau et ça rend bien l’ambiance.

On notera encore quelques petits soucis techniques, par exemple la reconnaissance des figurines qui lâche un instant, des petits bugs quand elles sont trop proches, ou encore un suivi pas toujours super réactif. Mais dans l’ensemble ça tourne bien et on peut imaginer divers trucs à partir de cette technologie (la reconnaissance de figurines sur écran tactile avec changements d’orientation et mouvement). A noter encore que le jeu se déroule toujours sur le même écran, contrairement à d’autres jeux vidéo en multi où l’écran peut se splitter ; il faudra donc toujours se mettre d’accord sur la direction à prendre, etc. Cela oblige à une certaine collaboration et communication entre les deux joueurs.

Bref, ce n’est pas le jeu du siècle. Il est sympa, mais pas transcendant. Amusant à jouer en duo avec un petiot, mais je ne m’y poserais pas seul ou avec un autre adulte. Je reste sur mon idée du « j’ai soutenu un produit suisse et je fais mumuse avec une technologie pas courante ».

Le 7eme Continent, 2eme boîte

Bon, OK c’est pas le jeu que je sors le plus souvent. Il demande un certain investissement en temps et n’est pas le plus simple d’accès, du coup je n’y joue pas avec tout le monde. Par contre il réussit parfaitement son coup en nous faisant plonger dans des aventures passionnantes, trépidantes, avec son lot de suspens, de moments tendus, de surprises. Je vous ai d’ailleurs déjà fait part de mes premières impressions de ce jeu prenant et immersif. Et j’ai vraiment kiffé mes quelques parties.

Du coup comme je suis faible j’ai commandé la deuxième boîte qui ajoute des quêtes et corrige les bugs constatés dans la première. Sur le coup, on peut dire que j’ai été faible. Parce que justement j’y joue peu, mais en même temps je sais qu’il ne sera pas distribué en boutiques. On verra ce que ça donne. A noter que, suite à des problèmes d’impression, le jeu ne prend pas tellement d’avance sur le délai de livraison.

Mint Delivery/Works

J’ai reçu sans problème les deux petites boîtes de ces jeux, chacun allant de manière assez brute aux bases de la mécanique concernée : le placement d’ouvriers pour Mint Works et le pick-up and delivery pour Mint Delivery. Des petites boîtes pratiques pour des jeux que l’on peut du coup trimballer partout. Un matériel bien pensé et bien réalisé, qui va à l’essentiel, tout en suivant à fond la marque de fabrique du bonbon à la menthe. Très content, avec ces bons rapports qualité-prix.

Kill the Unicorns

Je ne pourrai pas dire qu’on m’avait pas prévenu. Le jeu prend pas mal de mois de retard. Ce d’autant plus qu’il n’a pas un matos super lourd et complexe à produire. Bon, c’est pas ma plus grosse attente, mais quand même. Alors j’attends…

Mais en tout cas, une chose est sûre, je ferai davantage attention aux retours sur les pratiques éditoriales de certaines boîtes.

Monster Slaughter

Bien arrivé, dans les temps, un jeu fort sympathique, et je vous en parlais bien plus en détails il n’y a pas très longtemps.

Nemesis

Frustration intense puisque les backers de la VO ont déjà reçu le jeu et que les premiers retours s’avèrent assez positifs. Mais j’ai pris le jeu en vf , et du coup j’attends la production de la traduction. Un peu déçu que l’éditeur n’ait pas mis en branle les diverses langues en même temps, mais c’est la vie. Par contre, du coup on ne devrait pas avoir le même problème que la VO (toute une série de boîtes avec une figurine difforme suite à un problème de moule). J’attends avec beaucoup d’impatience.

Et les autres maintenant…

Depuis ce précédent billet, j’avoue avoir fait quelques folies sur Kickstarter, que je m’en vais vous présenter gentiment ici, toujours avec cette optique de me demander pourquoi j’ai craqué, quels sont les éléments qui m’ont fait pledger.

Planetopia

J’ai vu passer pas mal d’avis très positifs, dont plusieurs venant de personnes dont j’apprécie les avis, sur le net. En étudiant un peu la chose, j’ai trouvé que le jeu avait l’air vraiment plaisant, alors j’ai craqué. On est dans le jeu de type familial, que je peux ressortir avec pas mal de monde, un design coloré et sympa, une mécanique qui a l’air pas mal du tout. Bref, le genre de jeux dans lequel j’investis en y croyant bien. Même si on est dans l’inconnu finalement car je n’y ai jamais joué. Mais au-delà de juste faire confiance au buzz, j’ai été voir/lire/me renseigner quand même. Et puis bon c’était un prix tout-à-fait raisonnable.

Prévu pour octobre, le jeu est terminé et a embarqué en début d’année sur les bateaux. Je pense donc le recevoir dans les prochaines semaines, un retard qui reste encore dans la norme des projets crowdfundés.

Planetopia sur KS

Chronicles of Crime

Bon ben celui j’y vais en toute confiance puisque je l’ai testé lors du dernier Festival de Cannes. Le jeu m’a beaucoup plus ; l’auteur fort sympathique a su vendre son bébé. L’ambiance, le style, la coopération, la réflexion, on se retrouve en plein dans le style des films/séries d’enquête. Ça marche bien. L’utilisation de la réalité virtuelle pour analyser les scènes de crime peut sembler gadget mais s’avère un vrai plus pour donner une vraie ambiance au jeu.

Le jeu est bien arrivé, dans les délais, avec un matériel bien agréable. J’aime beaucoup et je suis assez content d’avoir soutenu ce projet.

Chronicles of Crime sur KS

Big Monster

La manière dont j’ai découvert ce jeu, dont je me suis renseigné à son sujet, et les raisons pour lesquelles j’ai craqué sont grosso modo les mêmes que sur Planetopia ; donc voir ci-dessus.

Par contre, ce qui m’a épaté ici, c’est la rapidité de livraison, avec plusieurs mois d’avance sur le planning (quand on sait que les jeux sur Kickstarter ont tendance à avoir plutôt du retard). A l’ouverture de la boîte, avec son matériel foisonnant, j’ai été séduit. Après par contre j’avoue ne pas avoir bien assimilé les règles et la première partie a été un peu bordélique et pas super passionnante. Pourtant je tiens à lui donner sa chance car il a l’air bien fun et je crois être passé à côté du truc. A ré-essayer prochainement donc.

Big Monster sur KS

Dig

On est ici dans le reprint d’un jeu qui avait déjà été financé en participatif ; il revient dans sa version corrigée et avec une extension. Encore une fois, j’en ai entendu parler via les réseaux sociaux. Et j’avoue que le design oldies pixelisé m’a bien plu. Un truc de vieux quoi. En plus, le stop ou encore a l’air d’être bien travaillé ici ; c’est un style de jeu qui me plaît pas mal car il y a toujours une certaine tension à vouloir continuer en prenant davantage de risques. Une mécanique qui colle donc bien au thème de creuser (« Ils ont creusé trop profondément »).  Pour un prix très raisonnable (surtout en comptant l’extension), je pense que je vais recevoir là un petit jeu très sympa. D’autant qu’on est dans le style familial que je vais pouvoir ressortir avec pas mal de monde probablement.

Comme pour Planetopia du même éditeur, le jeu est terminé et vogue normalement en ce moment vers chez moi. C’était annoncé pour décembre, on a donc là un retard tout relatif qui n’a rien de grave.

Dig sur KS

Tang Garden

Bon alors soyons honnête, c’est un peu un craquage esthétique. Ce jeu a l’air juste magnifique avec un matos assez fou. Malgré cela, je me suis quand même penché un peu sur la mécanique et essayé de voir un peu comment ça tourne. C’est certes un peu moins accessible que les projets évoqués ci-dessus mais je dirais que ça vaut le coup.

Un beau jeu donc, mais je ne sais pas avec qui je pourrai le sortir. On est dans le moins familial. N’empêche que je me réjouis de l’avoir. Prévu pour janvier, il est maintenant annoncé pour avril ; un retard certes, mais encore raisonnable et sur lequel il y a une bonne communication, donc rien de bien méchant pour le moment.

Tang Garden sur KS

Top Secret Files

Mon petit craquage à 2 euros. Oui là c’est clairement le délire du prix tout petit qui m’a fait foncer. Une sorte d’énigme, utilisable une seule fois, un truc bizarre où le jeu te donne un temps limité pour trouver un code, le tout sous un format ultra-minimaliste. Pas encore pris le temps de le jouer, mais ça ne saurait tarder.

Top Secret Files sur KS

Getaway Driver

Sur celui-ci, le thème et le design m’ont attiré fortement. Une folle course-poursuite police-criminel, avec un design très 50’s qui me botte bien. Le parti pris graphique pas courant a vite fait battre mon cœur. J’ai malgré tout pas mal hésité, en particulier parce qu’il n’y a pas de traduction. Mais bon, ce petit jeu à deux semble avoir une bonne tension, un bon rythme, et une ambiance vraiment sympa.

Annoncé pour mars, le jeu ne semble pas avoir pris de retard. Je l’attends de pied ferme. Et d’ici là, chaque news de suivi du projet est accompagnée d’un extrait de poursuite au cinéma ; j’aime bien l’idée.

Getaway Driver sur KS

Jetpack Joyride

Encore un jeu qui m’a fait hésiter un moment. Je l’ai vu passer à haute dose sur les réseaux sociaux avec des commentaires positifs de ceux ayant pu le tester. Chez Lucky Duck Games, ils ont pris l’habitude des adaptations de jeux vidéo mobiles en jeux de société, comme Vikings Gone Wild, Zombie Tsunami ou Fruit Ninja. Ici ils remettent le couvert avec un jeu que je ne connaissais pas du tout ; du coup je restais moyennement intéressé. Mais au vu des commentaires, je me suis quand même penché sur la mécanique. Et là j’ai craqué, avec un système de jeu qui me semble intéressant, dynamique, grand public (oui, encore une fois, je me jette surtout sur des jeux que j’espère pouvoir ressortir régulièrement, ce qui n’est pas le cas des gros trucs lourds).

Là encore c’est annoncé pour mars et ça semble bien avancer au niveau de la production. On croise les doigts.

Jetpack Joyride sur KS

A Thief’s Fortune

Comment je suis tombé sur celui-ci? Il me semble qu’il y a eu pas mal de matraquage sur les réseaux sociaux et que j’ai été assez vite conquis par la direction artistique très « 1001 nuits ». Avec en plus quelques avis positifs lus à gauche à droite, j’ai craqué après un long temps de réflexion (entre autres du à l’absence de VF). Je me suis un peu intéressé à la mécanique bien entendu et il m’a semblé y trouver des éléments intéressants.

Donc oui je dirais que je m’informe un peu plus sur le contenu d’un jeu avant de pledger, par rapport aux débuts. Mais là il y a quand même un gros côté coup de cœur avec l’aspect visuel qui claque sa race.

Annoncé pour décembre, je l’ai reçu début janvier, donc dans les temps. Pas encore testé mais ça ne saurait tarder. En tout cas, le matos a de la gueule avec de très très belles illustrations. Et la lecture des règles a été un plaisir, claires et bien expliquées.

A Thief’s Fortune sur KS

Microbrew

Un petit jeu à pas cher portant sur la bibine et qui tient dans la poche. Il y avait de quoi me faire craquer. Bon, avec une seule boîte, on ne peut jouer qu’à 2. Et c’est annoncé dès 14 ans, donc probablement pas mal tordu quand même.

On est ici dans le craquage sans grande réflexion, j’avoue. Trop de pression, d’autant que des potes étaient intéressés et qu’on a groupé la commande pour limiter les frais de port.

C’est aussi annoncé pour mars et la production semble bien suivre son cours. Si les différents projets suivent leur parcours comme prévu, ma ludothèque va bien gonfler en mars… surtout juste après le FIJ ; c’est ma copine qui va pas être contente.

Microbrew sur KS

Hollywood Death Race

Ohla, encore un projet de chez Mangrove Games ; je n’ai pourtant aucun lien particulier avec eux mais j’irais presque jusqu’à dire que leur ligne éditoriale semble me convenir. Ce n’est pourtant pas ça qui m’a attiré sur le jeu, On est ici dans un jeu de course, quelque part entre Les Fous du Volant et Mario Kart, avec des véhicules/pilotes tous issus de la culture geek, dans une ambiance délirante ne se prenant pas au sérieux.

Et pourtant, malgré tout cela, malgré le fait que je sois super client sur le papier de ce genre de produit, je n’ai pas craqué d’un coup. J’ai cherché, regardé un peu les règles en gros, je me suis renseigné sur les retours. Bref, j’ai été plutôt sérieux et réfléchi sur le coup, je suis fier de moi. On verra ça, normalement cet été vu que c’est prévu pour juin.

Hollywood Death Race sur KS

Zombie A-Social Club

Je venais de dire que je devenais un peu plus sérieux et réfléchi, que j’étudiais davantage les mécaniques de jeu avant de pledger, etc. Et paf, je termine avec l’exemple contraire. Un pur pledge de craquage rapide sans trop réfléchir. Si vous suivez le blog, vous savez que j’ai beaucoup aimé Le Club des Punks contre l’Apocalypse Zombie, un bouquin que j’ai dévoré. Et bien voila-t-y pas qu’a débarqué le jeu de cartes tiré du roman. Une esthétique punk au service d’un jeu a l’air sympa où on se débrouille contre les zombies, chacun gérant son groupe de survivants qui ne peut pas blairer les autres (en gros). Un jeu qui ne s prend pas la tête, qui ne cherche pas à péter plus haut que son cul et qui a l’air dans la droite ligne de l’ambiance du bouquin.

Annoncé pour février, il semblerait que les premiers exemplaires aient commencé à être distribués à des backers lors de rencontres en live. Normalement je devrais le récupérer sur le stand de l’éditeur à Cannes.

Zombie A Social Club sur KS

Une réflexion sur « Des jeux sur Kickstarter, encore… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.