The Big Bang Theory – saison 12 et fin

Comme pour la saison 11, j’ai continué à regarder cette série surtout par habitude. Je voulais quand même voir où ils allaient mener nos héros pour la fin de cette série qui aura quand même marqué le paysage télévisuel. Une longévité importante, un succès public titanesque, The Big Bang Theory ce n’était pas rien.

Alors oui l’essentiel de la saison a été dans le même ton que les dernières saisons. Des gags qui font un peu redite, des situations avec une grosse impression de déjà vu. On a bien quelques tentatives de nouveautés pour mettre nos héros en valeur dans le final, mais en gros on s’attendait à un peu tous les derniers rebondissements. Rien de vraiment surprenant ici. Et c’est bien ça qui est dommage. Ils ont trop tourné en rond, ils ont trop traîné en longueur. Cela fait longtemps qu’il n’y a plus l’attrait de la nouveauté, et que la plupart des choses qui pouvaient être dites/faites sur la base de ces personnages ont été vues à l’écran. A force de surfer sur le succès, on finit par lasser, et c’est exactement ce qui est arrivé à une série qui me faisait beaucoup rire et dont j’attendais avec impatience chaque nouvel épisode. Il était largement temps que TBBT s’arrête. donc.

La série s’arrête sans grand chamboulement, avec que des trucs attendus et convenus. Rien d’exceptionnel. Une petite dose d’émotion à l’évocation de l’amitié qui lie la bande, mais c’est tout. Un final dans la lignée des dernières saisons, à savoir sans grande saveur avec juste quelques pointes ici et là pour relever le tout.

Une saison qui aura également, comme les précédentes, été l’occasion de quelques caméos sympathiques avec une équipe de rôlistes bien sous tous rapports, divers physiciens dont une série de nobellisés , William Shatner, Sean Astin, Ellen DeGeneres, et Sarah Michelle Gellar.

Et voilà donc la fin, mais sans véritable sensation que quelque chose se termine. On a juste mis un terme aux errements des scénaristes. Un final même léger pour certains (comme Raj qui a même droit à un traitement moins bon que Stuart AMHA), voire attendu et convenu comme pour Penny/Leonard ou pour Sheldon/Amy. Bref, rien de neuf sous le soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.