Archives de catégorie : Ciné

Killing Gunther

Bon ben voilà un film dont j’avais trouvé la bande-annonce amusante et que j’avais mis dans un coin pour « un jour quand j’aurai le temps ». J’ai pris le temps, et bon ben voilà, ça n’a rien de franchement extraordinaire. On y plonge dans le monde des tueurs à gage, et en particulier l’un d’entre eux, Blake, qui veut descendre le meilleur des tueurs pour devenir le meilleur. Il engage pour cela un groupe d’autres tueurs, chacun avec sa spécialité, et une équipe de tournage afin de filmer ses tentatives. Mais le meilleur tueur n’est pas le meilleur sans raison, et il va bien entendu déjouer les attaques contre lui au fur et à mesure, avant une confrontation finale. Continuer la lecture de Killing Gunther

Gotham by Gaslight

Ce film d’animation est tiré du comics éponyme que je n’ai pas lu. On transpose Batman dans une Gotham d’époque victorienne avec quelques gadgets qui lui donnent une ambiance de léger steampunk. Et franchement ça en jette. La chauve-souris va enquêter sur une série de meurtres contre des prostituées, un truc clairement très « Jack l’éventreur ». On est en pleine grande exposition mondiale dédiée à la révolution industrielle, et Bruce Wayne a une place toute particulière dans ce monde en plein changement. Continuer la lecture de Gotham by Gaslight

24 Hours to Live

La bande-annonce et la présentation de ce film m’avait pas mal tilté (je l’avais retenu dans ma revue de web)… Il faut dire que la référence à John Wick ne pouvait que m’enthousiasmer. Mais bon la comparaison est un peu beaucoup exagérée et ce film (au titre très adroitement traduit en français par 24H Limit) est franchement pas mal de crans en-dessous. Continuer la lecture de 24 Hours to Live

Funny Games (1997)

Si je précise « 1997 » dans le titre du billet, c’est pour dire que j’ai bien vu le 1er Funny Games, l’autrichien, et non pas le remake (plan pour plan) par le même réalisateur, Funny Games US de 2007.

Funny Games est l’un de ces films qui a marqué l’histoire du cinéma et restera longtemps une référence en tant que truc bien particulier. S’il a des atours de home invasion mâtiné de slasher, s’il a ses moments sanglants, son ambiance poisseuse et glauque, Funny Games n’est pas un simple film de genre. Il se veut malsain au point de nous remettre en question, il pousse le spectateur dans ses retranchements, lui collant volontairement un malaise profond. Violent, crû, dur, froid, Funny Games n’est pas un film comme les autres, et les réactions particulièrement virulentes à son égard en sont la preuve ; la preuve aussi que le réalisateur, Michael Haneke, a atteint son objectif. Continuer la lecture de Funny Games (1997)