Archives par mot-clé : robots

Ex Machina

Et voilà, j’ai enfin trouvé le temps de voir cet excellent film de SF de 2015, probablement l’une des meilleures réflexions au cinéma sur l’intelligence artificielle. Alex Garland l’a écrit et réalisé ; c’est son premier long-métrage mais on le retrouve auparavant au scénario de 28 jours plus tard, Sunshine, ou Dredd ; c’est pas n’importe qui, le monsieur, il a l’habitude de la bonne SF intelligente. Et il nous le prouve tout en mettant en plus en avant ses talents pour l’image. Continuer la lecture de Ex Machina

Star Wars 8 – Les derniers Jedi (en 4Dx)

Voilà, je suis allé voir ce Star Wars nouveau, évidemment. Alors bon, je suis un peu fanboy sur les bords, plutôt bon public, et Star Wars c’est une de mes madeleines de Proust. Franchement tu me mets devant un écran avec des sabres-lasers et des X-Wing, et je suis content ; tu fais retentir les premières notes du thème après le petit silence et je suis content aussi ; j’ai pas besoin de grand chose quoi. Mais honnêtement le film était bien. Bon, comme toujours il y aura des mécontents, et « haters gonna hate ». Et j’admets qu’il y a des éléments sur lesquels on peut un peu tacler le film. Mais ne boudons pas notre plaisir. C’est un très bon film de grand spectacle avec ses moments épiques comme il faut, qui rend vraiment hommage aux origines de Star Wars tout en amenant sa touche, bien plus proche dans l’esprit de la trilogie originale que de la prélogie, et ça c’est bien aussi. J’ai donc passé un excellent moment dans mon siège (avec l’expérience particulière de la 4Dx sur laquelle je reviendrai plus loin dans le billet). Continuer la lecture de Star Wars 8 – Les derniers Jedi (en 4Dx)

Je suis ton père… à la Maison d’Ailleurs

Samedi je suis allé au vernissage de la nouvelle exposition de la Maison d’Ailleurs à Yverdon, intitulée « Je suis ton père » ; et oui donc c’est sur Star Wars. Et c’est du très bon… Continuer la lecture de Je suis ton père… à la Maison d’Ailleurs

Blade Runner 2049

Difficile de passer sur ce genre de projet. Blade Runner est un monument de SF et de cinéma, et du coup se lancer dans une suite qui reste dans le moule tout en se démarquant, cela relève presque du masochisme. Il y a un tel troupe de fans hardcore du premier film que le réalisateur qui s’y colle sait d’avance qu’il sera attaqué. Même quand il s’agit de Denis Villeneuve, dont j’ai déjà beaucoup apprécié Prisoners et Sicario. Continuer la lecture de Blade Runner 2049