Revue de web – S03E23

revuedeweb2014Culture

Bande-annonce sympa pour Constantine.

Quand une école interdit la lecture du très sympa Little Brother pour des raisons débiles.

Un groupe avec des gens de Soundgarden et QoTSA? Va falloir écouter ça.

Une énorme bande-annonce pour Sin City 2.

Vivement Les pingouins de Madagascar.

Un nouveau Weezer

No Good Deed a l’air pas mal du tout.

flattr this!

The Big Bang Theory – saison 07

CE&Et hop une 7ème saison de terminée pour cette série déjà renouvelée pour encore plusieurs années au vu de son succès. J’avoue ne plus m’y amuser autant qu’au début. Mais j’apprécie toujours de découvrir les aventures de ces geeks profonds aux références qui me parlent souvent (mais pas toujours, je suis pas assez pointu). C’est une série complètement ancrée dans son époque (si ce n’est les rires pré-enregistrés qui font so 80′s-90′s). Je vois que j’avais zappé de commenter la saison 6 dans ma liste de billets à ce sujet, sans doute parce qu’il n’y a pas grand chose de neuf à ajouter. Et c’est peut-être là que le bât blesse. Les showrunners tentent de faire évoluer leurs personnages, de leur amener de nouveaux seconds rôles, de développer certains personnages secondaires, de multiplier les guests qui font appel aux plus bas instincts geeks ; il n’en reste pas moins qu’il est difficile de ne pas tourner en rond au bout d’un moment. Ce n’est plus la série sur laquelle je me jette dès la diffusion de l’épisode, je ne suis plus tendu en attendant la suite, c’est devenu une bonne petite distraction, avec aussi un petit côté « habitude ». Mais qui reste plaisant et amusant. Il y a toujours de bons gags qui passent bien. Alors je continue…

flattr this!

Person of Interest – Saison 03

Person-of-Interest-season-2-CBS-2012-posterPrécédemment :

Person of Interest – Saison 01

Person of Interest – Saison 02

Parmi les saisons de séries qui se sont terminées récemment, il y a la 3ème de Person of Interest. Cette saison permet à la série de monter encore d’un cran. Cette fois , les petits épisodes loners sont oubliés et on se concentre sur les grands arcs scénaristiques. Celui impliquant HR et la pègre va gentiment se résoudre (avec au passage la disparition de l’un des personnages principaux, le genre de moment toujours émouvant). Les aspects de surveillance généralisée, de « ghost in the machine », de complot et autres prennent par contre une véritable ampleur. Tout comme Captain America 2, la série est solidement ancrée dans notre ère Wikileaks/Snowden/Bull-Amesys et tout le reste. On aborde toute la question de la légitimité d’une surveillance totale et de l’automatisation des résultats. La présence accrue (et devenant même centrale) du groupuscule Vigilance est d’ailleurs super intéressante ; en particulier avec le procès tendu de fin de saison. Il y a aussi Root qui prend du galon et devient réellement centrale, bien que toujours aussi trouble. Shaw rejoint aussi les personnages principaux et forme un sympathique duo avec Reese. Les flashbacks sont toujours nombreux et on apprend ainsi pas mal sur les divers personnages et leurs motivations.

Des acteurs toujours en grande forme pour des personnages profonds et bien construits. Une réalisation de qualité avec toujours de très bons plans. Une intrigue aux petits oignons qui se consolide bien. Des thèmes de société intéressants et d’actualité. Person of Interest confirme sa place dans le palmarès des réussites et je me réjouis de découvrir la suite.

flattr this!

Revue de web – S03E22

revuedeweb2014Société

Un mauvais choix, celui de supprimer l’enseignement de l’informatique sur Vaud.

Un constat sur notre société et nos données sur les ordinateurs, ainsi que la facilité à pirater toutes ces machines.

Pas mal de trucs louches derrière le Mondial de foot au Qatar.

Mais non le nucléaire c’est bien, il faut continuer dans cette voie.

flattr this!

Arrow – saison 02

Arrow_Season_2J’étais un peu resté sur ma faim avec la saison 1 de Arrow ; trop de gnan gnan, trop soap. Du coup j’étais moyennement motivé pour partir sur la saison 2, mais les commentaires lus sur le web m’ont attiré. Et je suis ravi d’y être allé parce que c’est assez de la balle. Parce que là ça claque sévère et ça devient un bon truc de super-héros. On a une nouvelle année dans la vie à Starling City, et en parallèle une année de flashbacks sur l’île. Et ça devient du méchant. L’intrigue inclut maintenant de nombreux personnages, dont plusieurs issus des comics, des méchants et des gentils, mais surtout pas mal de personnages ambivalents. On a toujours cet aspect un peu sombre et badass. Et même si Oliver décide de ne plus tuer suite aux événements de la fin de la saison 1, il n’est toujours pas un petit plaisantin.

flattr this!

Corbeau #3, Appel au meurtre

Ces derniers temps, j’avais besoin de retrouver la flamme de la création, un petit truc pour me tirer en avant et retourner vers l’écriture après des mois de vache maigre où créativité et productivité avaient atteint un niveau très bas. J’ai un peu fait le tour des appels à textes qui sonnaient bien sur le net et je suis tombé sur celui de la revue numérique Corbeau intitulé « Meurtre à tous les étages ». J’ai lu l’AT, regardé la ligne éditoriale, et m’est revenue l’idée d’un texte que j’avais en tête depuis un moment. En fait j’avais juste le tout début en tête. La suite s’est construite au fur et à mesure de l’écriture de la nouvelle qui est devenue « La cave » (oui je sais, je ne me suis pas foulé sur le titre).

J’ai été ravi d’apprendre que mon texte avait été retenu pour paraître dans ce numéro 3 de Corbeau intitulé « Appel au meurtre » (et comme 1er texte de la revue, hehe). C’est court, car l’AT demandait des textes assez court, du coup ça manque peut-être d’explications ou de divers éléments, mais j’espère qu’il vous plaira comme cela. Je vous invite donc à télécharger gratuitement ce numéro de Corbeau où vous me trouverez aux côtés de divers autres personnes qui ont su traiter ce thème de fort belles manières, du point de la victime, du criminel ou du témoin, avec ou sans petite pointe de fantastique, plongeant dans la folie ou avec un calme olympien, mais toujours sombre et glauque. Une lecture pas pour tout le monde, mais si vous aimez le thriller vous serez servis. Il y a de très bonnes choses dans ces 13 petits textes.

Et puis si vous souhaitez commenter ce texte, je vous invite à le faire ci-dessous ; un petit retour, même négatif, fait toujours plaisir, du moment que c’est constructif (selon le principe du créatif grande gueule de l’ami Alias)

flattr this!

X-Men – Days of the Future Past

xmen-daysAlors celui-là je l’attendais de pied ferme. Ce nouveau X-Men promettait beaucoup en regroupant les troupes de la trilogie au présent et ceux de First Class, en se basant sur l’un des arcs scénaristiques des comics. Le pari était risqué, couillu même. On sait bien que toutes les histoires de voyage dans le temps posent des soucis de cohérence à un moment ou à un autre ; et puis il y a quand même ce mauvais souvenir du 3ème film qu’il fallait malgré tout intégrer dans le tableau d’ensemble (d’ailleurs si quelqu’un peut m’expliquer le pourquoi du comment du retour de Xavier, je suis preneur).

On se retrouve donc avec nos X-Men dans un futur pas tout proche, au milieu d’une guerre mondiale opposant les mutants 8et leurs soutiens) au reste de l’Humanité ; ce second camp a pour lui les Sentinelles, des robots géants tueurs de mutants visiblement très efficaces. Du coup, foin de dissensions, les mutants sont tous unis, Xavier, Magneto et consorts dans le même groupe et luttant ensemble contre l’adversité. C’est dans ce contexte qu’ils découvrent la manière dont les Sentinelles ont été conçues, le point de départ dans les années 70, ainsi qu’un moyen de renvoyer l’un d’eux dans le passé pour tenter d’influencer les événements et empêcher la construction de ces adversaires trop dangereux. Il faudra pour cela faire comprendre à l’Humanité que les mutants ne sont pas l’ennemi et que tous peuvent vivre en paix. Bien entendu, c’est Wolverine qui hérite de la lourde tâche de s’y coller et qui se retrouve (envoyé par les Xavier et Magneto du futur) peu après la mort de JFK à devoir unir les Xavier et Magneto de l’époque pour les faire changer le passé ; en particulier un événement déclencheur.

flattr this!

Revue de web – S03E21

revuedeweb2014Politique

Réviser la loi concernant le viol, plus du tout adaptée.

Le 120secondes et sa version des opposants à la caisse maladie unique.

La bonne idée du salaire minimum à Neuchâtel.

Les millions du Gripen ne seront donc pas pour l’armée. Message entendu!

Société

Il faut permettre de concilier vie professionnelle et vie de famille.

Culture

Une bonne bande-annonce pour The Strain.

flattr this!

Hannibal – saison 02

Hannibal-season-2-posterEt voilà une magnifique saison qui s’achève pour Hannibal. La première était déjà grandiose. Celle-ci place la barre encore plus haut. Alors que la première nous citait des plats en français pour les titres d’épisodes, ici ce sont des mets japonais qui sont à l’honneur, ne serait-ce que pour bien nous rappeler de quel genre de monstre on parle. Après une scène où Crawford affronte Hannibal, la série reprend douze semaines plus tôt avec un Will Graham enfermé en institution psychiatrique, après avoir été manipulé par Hannibal dans la première saison. Persuadé que le psychiatre de génie est le tueur tant recherché, il se retrouve face à un mur de la part de tous ses anciens collègues déjà prêts à le clouer au pilori. On comprend que la saison va couvrir ces douze semaines et nous va amener Crawford à comprendre qui est le monstre qui doit être stoppé. On sait donc en gros comment cela va se terminer, même si le final stupéfiant et apocalyptique n’est pas exactement celui que je pensais voir venir, avec ses twists et ses petites surprises cachées. Tout au long des 13 épisodes, l’horreur et la tension vont aller croissant. On va suivre un Will Graham plongeant de plus en plus dans l’horreur et la noirceur humaine. On va aussi y retrouver certains éléments des romans/films précédents, dont le fameux Mason verger.

flattr this!

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. – saison 01

MARVEL'S AGENTS OF S.H.I.E.L.D.Et hop nous voilà dans l’époque des fins de saisons pour pas mal de séries télévisées US, le moment où jamais de faire un petit tour d’horizon de ce qui m’a plu. A commencer par ces Agents of Shield de chez Marvel. La série était très attendue, avec sa caution Joss Whedon (et donc intégrée au cursus des films), même si c’est son frère qui est principalement derrière. L’idée est de prendre une équipe du Shield, emmenée par Coulson que l’on croyait mort mais en fait pas, et de l’envoyer sur des situations particulières demandant l’intervention de cette organisation. On a donc une bande d’agents qui se trouve en train de pourchasser des mutants, des artefacts, des gens dotés de pouvoirs, des technologies devant rester cachées, le tout dans une ambiance fun et décontractée qui donne une ambiance très pulp. Après une demi-saison très « freak of the week », la série décolle en se rapprochant du contexte des films et en gagnant de la profondeur avec des arcs scénaristiques plus complexes (tout en créant des liens avec les débuts de la saison). On a des liens aussi, certes ténu, entre cinéma et télé (voir l’épisode juste après la sortie de Thor 2 par exemple), mais l’apothéose arrive dans l’épisode diffusé juste après la sortie de Captain America 2. Les événements décrits dans le film vont impacter profondément notre équipe de héros et leur donner un statut nouveau. Du coup la fin de saison culmine à de jolies hauteurs et envoie bien du bois, sans jamais perdre son aspect fun et pulp, ni son humour.

flattr this!

%d blogueurs aiment cette page :