Stoner Road

stonerroadAlors là il y en a qui savent vendre leur bouquin. Quand un collègue venu du monde de jeu de rôles sort un roman présenté comme une version littéraire d’un road movie dans l’Amérique profonde romancée sur fond de stoner rock, ça donne franchement envie. Je me suis donc jeté sur le Stoner Road de l’ami Julien Heylbroeck et j’ai dévoré ce court roman avec un plaisir non négligeable. On y retrouve Josh, un habitué des generators parties typiques du mouvement stoner, ces soirées au fond du désert où des génératrices permettent d’alimenter le matos pour des concerts endiablés, le tout avec moults bières, alcools divers, champignons et autres substances psychotropes. Tentant de se ranger un peu après une vie particulièrement pleine de débauche, Josh cherche à récupérer sa copine, disparue au cours de l’une de ces fêtes. Sa route va croiser celle d’un redneck de service, Luke, lui aussi à la recherche d’une disparue. Tout cela va les mettre sur la trace de groupes louches et ils vont effectuer une plongée dans cet univers hallucinant et halluciné. La lutte pour sauver les filles sera d’une toute autre ampleur que ce qu’ils avaient imaginé lorsque le fantastique pointera le bout de son nez.

flattr this!

Revue de web – S03E27

revuedeweb2014Culture

Encore une bande-annonce des Gardiens de la Galaxie et… Oh! My! God!

Et aussi Sharknado 2… euh…

On se prépare au retour des Sons of Anarchy.

Politique

Enfin la fin des curatelles forcées sur Vaud.

Deux initiatives bienvenues sur la santé qui devraient avoir assez de signatures.

Discussion sur les avantages de la caisse maladie unique.

Société

Les médicaments sont décidément bien trop chers en Suisse.

flattr this!

Vikings – saison 01

vikingsBon ben comme pas mal de séries que je suis arrivent en fin de saison, je peux en profiter pour rattraper mon retard sur d’autres. Vikings en fait partie, on me l’a conseillée à plusieurs reprises. Et je dois dire que c’est effectivement plutôt très bien foutu. La série nous emmène en 793 dans le nord vers ce fier peuple des vikings, comme le titre l’indique si subtilement. On va y suivre les aventures de Ragnar Lothbrook, un fermier qui participe chaque année aux raids dirigés vers l’ouest par le grand chef local. A noter que Ragnar est un personnage important de mythologies nordiques. Et ce Ragnar il est plus malin que les autres, il sait qu’il y a quelques terres à l’est aussi. Il va donc monter une première expédition sans l’accord du chef pour se rendre sur les côtes anglaises et y mettre un peu le souk. De là il va gagner en estime et en reconnaissance et les 9 épisodes de la saison vont suivre cette ascension.

flattr this!

Revue de web – S03E26

revuedeweb2014Politique

Le débat sur la caisse maladie unique est lancé, et je sens que ça va être très chaud.

L’homophobie ne sera pas combattue comme le racisme.

Société

Petit regard rapide sur les coûts externes des divers moyens de transport.

Toujours la question  de la vie privée et des écoutes servant la justice.

flattr this!

Gangster Squad

1008656_fr_gangster_squad_1355842751511Ah ben voilà du film noir, du polar, du vrai, du dur, du méchant, avec des flics teigneux, des méchants cruels, des femmes fatales et une ambiance bien glauque. Gangster Squad est un film badass qui nous envoie à Los Angeles en 1949. Un parrain bien pourri règne sur la ville, étend son emprise au point que personne ne peut/veut lever le moindre petit doigt contre lui, y compris au sein des forces de l’ordre. Un groupe de flics teigneux va monter une escouade officieuse, pour agir en borderline, souvent illégalement, afin de faire sauter les affaires du monsieur et de remettre de l’ordre dans la ville. Avec tous les risques que cela comprend, bien entendu. Et comme le parrain en question est un vrai méchant, ça va saigner dans les deux camps. On va donc avoir droit à une escalade de noirceur et de violence qui va entraîner tout ce petit monde dans une spirale infernale.

flattr this!

Snowpiercer

snowpiercer-le-transperceneige-10988678kixgdAdapté d’une BD française éponyme, ce Transperceneige se situe dans un monde post-apo où, pour lutter contre le réchauffement climatique, l’Humanité a utilisé un produit dispersé dans l’atmosphère ; la conséquence en a été une chute plus que brutale des températures qui a éradiqué plus ou moins toute vie sur Terre. Partout ce n’est que glace, neige et vent. Les survivants sont entassés depuis 18 ans dans un train un peu particulier, propriété de M Wilford. Un train au moteur en mouvement perpétuel. Un train immense qui ne s’arrête jamais et fait le tour du monde en une année. Un train dans lequel est cristallisée toute l’échelle sociale avec les riches à l’avant et les citoyens les plus pauvres dans les wagons de queue. Opprimés, ces derniers font bien entendu gronder la révolte. Toutes les tentatives précédentes ayant échoué, une nouvelle révolution armée prend forme sous l’égide d’un certain Curtis qui a pour objectif d’atteindre le moteur en tête du train. Va s’ensuivre une fulgurante et violente remontée des wagons, synonyme d’une découverte d’un monde nouveau  et d’un clash des classes sociales.

flattr this!

Revue de web – S03E25

revuedeweb2014Jeux

Ubisoft reconnaît l’inutilité des DRM et qu’on doit arrêter d’emmerder les joueurs légaux avec ça.

Politique

Le FN prouve qu’il n’est pas le parti des classes défavorisées.

Les Français qui interdisent les sacs plastiques à usage unique, bravo!

Société

Encore un autre de ces fameux accords internationaux de libéralisation qui pue bien de la gueule.

Culture

Encore un cool trailer pour Guardians of the Galaxy.

La suite de Pacific Rim confirmée.

flattr this!

Game of Thrones – saison 4

While-we-wait-for-game-of-thrones-season-4-enjoy-this-awesome-wallpaper-collection-1adt.com-4-1024x768C’est encore une fois après des événements particulièrement épiques et brassant bien les cartes que la saison de Game of Thrones s’arrête. Bon OK, en ayant lu les bouquins il y a nettement moins de suspens, mais quand même c’est bien fait. Cette saison 4 a repris pas mal de mes passages préférés des bouquins, avec la saison 3 (ouais le troisième tome est mon préféré et ces 2 saisons le traitent). On retrouve les passages prenants, les grandes révélations, les morts et surprises diverses. Le tout est toujours servi par une réalisation de très haut calibre, probablement dans ce qui se fait de plus fort pour une série télé ; OK, avec un succès pareil, HBO doit être prêt à aligner les biftons. Et si la première saison sentait parfois un peu le manque de moyens, ce n’est plus le cas maintenant. La série est tout bonnement spectaculaire ; il faut bien ça pour rendre la force du bouquin de Martin.

Comme toujours donc, les intrigues se développent dans divers coins du monde fantastique créé par l’auteur avec les différentes factions qui agissent, et les diverses répercussions que cela peut avoir. Luttes de pouvoirs, coups d’éclats, fourberies, passages épiques, duels, batailles rangées, manipulations, traîtrises, morts de personnages appréciés (ou pas), tout y passe. Avec des décors splendides, une musique toujours de très haut vol, des acteurs globalement très bons (on regrettera le changement d’acteur pour certains personnages, c’est assez perturbant). Bon, bien sûr, il faut aimer le genre, et supporter les scènes de sexe et de violence, après tout c’est un des trademarks de la série. mais c’est toujours aussi bon et j’attends avec impatience la suite…

flattr this!

Les Revenants – saison 01

CANP_1210059_REVENANTS_COUTEAU_SS_DATE_Abribus.indd_NjpgDans les séries française on a « Joséphine ange gardien », « Navarro »; « Julie Lescaut » ou « Louis la Brocante », mais on a aussi des trucs bien, souvent moins largement diffusés mais qui méritent qu’on s’y attardent, eux. Parmi ces fictions il y a « Les Revenants », une série produite par Canal+ et basée sur un film éponyme que je n’ai pas vu.

Prenez une petite ville de montagne toute tranquille. Soudainement, des gens qui y vivaient y reviennent. Pas qu’ils étaient juste partis, ils étaient morts. Depuis six mois, 1 an, 5 ans, 40 ans, ils reviennent tous comme ils étaient au moment de leur disparition, sans souvenir d’avoir été morts entre deux. Ils reviennent avec leurs doutes, leurs questions, leurs sentiments, et se retrouvent confrontés à leurs proches, à un monde nouveau qui a changé et évolué sans eux.

La série ne fait pas dans le gore avec gros morts-vivants tombant en lambeaux, ces morts sont intacts. Elle ne fait pas non plus dans l’action à surdose où la ville se ferait dévaster par une armée de zombies. On joue sur la corde sensible ici, et de fort belle manière. Le centre de la série est la réaction des proches au retour de ces disparus. Et en retour la réaction des revenants aussi. Sans compter qu’ils ont une fâcheuse tendance à faire ressortir des placards tous les cadavres (au sens figuré cette fois), démontrant un véritable nœud de vipères dans cette paisible ville pas si tranquille que ça. Mensonges, cruauté, actes cachés, coucheries diverses, pas mal de choses vont remonter à la surface et chambouler la vie des habitants. Et c’est l’accumulation de tous ces petits trucs parfois très sordides, la rencontre de ces différentes histoires, qui va donner tout son sel à la série. Sur la fin de saison, on obtient même un aspect un peu plus sombre, plus « invasion », assez sympa.

flattr this!

Revue de web – S03E24

revuedeweb2014Culture

Encore un trailer qui fait baver pour Guardians of the Galaxy.

Une bande-annonce testostéronée pour Expendables 3.

Pas encore sortie, Better Call Saul a déjà droit à une deuxième saison.

Le gars de Looper qui va faire un Star Wars, c’est pas une mauvaise idée.

Politique

Évidemment le Conseil Fédéral est contre la caisse maladie unique.

flattr this!

%d blogueurs aiment cette page :