Revue de web – S07E34

Culture

Je me réjouis de la saison 3 de True Detective. (mes avis sur les saisons 1 et 2)

C’est parti pour une sorte de suite à Jack Burton dans les Griffes du Mandarin.

Un long-métrage sur le coyote des Looney Tunes? Continuer la lecture de Revue de web – S07E34

Il faut flinguer Ramirez

La couverture enflammée de cet album et son titre m’ont tout de suite attirés. Une lecture du dos et un feuilletage plus tard, je repartais avec pour le déguster en toute tranquillité. Et ce fut un grand plaisir. Cette création de Nicolas Petrimaux est le 1er tome d’une série qui s’annonce sous de très bons auspices. Continuer la lecture de Il faut flinguer Ramirez

Gun Woman

Je crois que c’est dans les pages de Mad Movies que j’ai entendu parler de cet OVNI complètement barré. On y suit deux assassins qui roulent ensemble à-travers les Etats-Unis et se racontent une histoire dingue. Celle d’un docteur japonais rendu fou lors du viol/assassinat de sa femme par un dirigeant de la pègre. Pour se venger, il aurait transformé une junkie aux portes de la mort en véritable machine à tuer pour l’infiltrer dans un lieu top secret où le gars en question sera présent et plus facile à atteindre. Le film va enchaîner les scènes très violentes, la nudité frontale, un peu de sexe, des délires complets et des passages bien barrés pour nous transporter dans un univers malsain et glauque où l’on aborde même le cannibalisme et la nécrophilie. Continuer la lecture de Gun Woman

Confessions d’un automate mangeur d’opium

Bon ben voilà, les couvertures de la collection steampunk de Milady/Bragelonne me font vraiment de l’œil. Sur celle-ci il y avait en plus les noms de Fabrice Colin et Mathieu Gaborit, des noms bien établis dans les milieux de l’imaginaire français (romans et jeux de rôles). Donc me voilà parti pour lire ce roman écrit à quatre mains nous plongeant dans un Paris steampunk en 1889. La révolution industrielle se fait avec l’utilisation de l’ether, une énergie particulière capable de faire voler d’immenses aéronefs, de créer des armes ou des automates fantastiques, mais dont tous les effets ne sont pas encore bien compris. A la mort suspecte de son amie, une comédienne se lance dans une enquête afin de tirer les choses au clair, aidée par son frère aliéniste. On va aller de mystère en révélation, alternant phases d’enquête et d’action avec un rythme bien posé. Pour aller à un dénouement épique de grande ampleur. Continuer la lecture de Confessions d’un automate mangeur d’opium

mon blog avec mes photos, mes jeux, mes créations et tout…

%d blogueurs aiment cette page :