Les licences Creative Commons

En ces temps de dérives et de luttes diverses dans le domaine du droit d’auteur, il peut être bon de rappeler un système de licence qui a su faire ses preuves : les Creative Commons. Ces licences peuvent être appliquées par un auteur sur ses créations et ainsi permettre leur distribution sous différentes formes sans entrer dans le cadre rigide et abusif habituel. Après tout, à une époque où un outil comme internet permet une aussi large diffusion de la connaissance, il peut être bon de libérer un peu certaines créations. Tout en gardant un contrôle sur la manière dont cette distribution s’effectuera. Les différentes versions des licences Creative Commons sont en cela plutôt bien foutues et efficaces. Et pour une fois c’est un organisme étatique officiel, à savoir le Ministère français de la culture, qui s’est plié à l’exercice d’une courte vidéo didactique pour en expliquer les principaux tenants et aboutissants. Et franchement c’est plutôt bien fait. Alors hop regardez ces 2 minutes…

Les licences Creative Commons par culture-gouv

flattr this!

Les Vacances du Petit Nicolas

les-vacances-du-petit-nicolas-afficheAprès un 1er film frais et de qualité, le succès aidant, une suite semblait impossible à éviter. Presque 5 ans après quand même, avec le même réalisateur aux commandes, les mêmes acteurs adultes mais bien sûr du changement chez les enfants. Et franchement, contrairement à de nombreuses suites, j’ai trouvé celle-ci très réussie ; pas tout-à-fait au niveau du 1er, mais quand même un très bon moment de comédie, avec ses moments de rigolade et de tendresse qui vont bien.

Cette fois, Nicolas et ses parents partent en vacances… à la mer… avec la grand-mère, côté maternel, qui ne peut bien sûr pas trop encadrer le père de Nicolas. Sur place, Nicolas va se faire de nouveaux amis, une bande de gamins fort sympathiques. Et aussi il va rencontrer Isabelle, une jeune fille étrange qui fait un peu peur quand même avec ses grands yeux. S’ensuivra, avec le fil rouge des vacances, une série de sketchs et de situations comiques, un peu comme le premier film. Avant un dénouement attendu et convenu.

flattr this!

Revue de web – S03E28

revuedeweb2014Politique

Multiplication des conflits d’intérêt à l’approche du vote sur la caisse unique.

Société

Quand on tente la transparence sur un traité international opaque, on le fait correctement… ou pas.

Un label « fait maison » pour les restaurants suisses.

La Suisse championne du tri des déchets.

Je découvre le coal rolling : ou quand la bêtise humaine atteint un nouveau sommet.

flattr this!

Transcendance

transcendanceSingularité, nanotechnologie, réseau mondial, anticipation, Johnny Depp, Cillian Murphy, Morgan Freeman, le tout sous la houlette de Wally Pfister (qui a travaillé entre autres souvent avec Nolan sur des films que j’apprécie avant de se lancer dans ce 1er long à lui) ; franchement il y avait de quoi faire très envie. Le film est certes sympathique, agréable, plutôt de la bonne SF/anticipation. Mais peut-être pas assez poussé non plus malheureusement ; il aborde des questions et des thématiques passionnantes, extrêmement d’actualité, mais il ne fait que les effleurer. C’est un peu dommage.

Will Caster et sa femme Evelyn sont de très grands scientifiques, très doués, et dans plusieurs domaines. Rêveurs, sages, réfléchis, ils veulent aider le monde entier à aller mieux et s’en foutent de l’argent et de la renommée. Des vrais gens biens. Pour y arriver, ils travaillent sur la mise en réseau, l’intelligence artificielle, et d’autres trucs hauts de gamme. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde puisqu’un groupuscule de forcenés prônant la déconnexion et l’indépendance des humains envers les machines va tenter d’assassiner Will. Ce dernier n’aura plus que quelques semaines à vivre, et sa femme va donc utiliser une de ses créations afin de numériser sa conscience dans une machine et ainsi le garder en vie pour toujours. Une fois relié au web, Will devient omniscient, quasi-omnipotent, une espèce de dieu qui, sous le prétexte d’aider les Hommes, va se révéler dangereux. La lutte va s’engager entre deux visions du monde. Bon, comme le film débute par une scène dans le futur après tous ces événements, on sait déjà comment ça va se terminer, du coup le suspens en prend un coup.

flattr this!

Stoner Road

stonerroadAlors là il y en a qui savent vendre leur bouquin. Quand un collègue venu du monde de jeu de rôles sort un roman présenté comme une version littéraire d’un road movie dans l’Amérique profonde romancée sur fond de stoner rock, ça donne franchement envie. Je me suis donc jeté sur le Stoner Road de l’ami Julien Heylbroeck et j’ai dévoré ce court roman avec un plaisir non négligeable. On y retrouve Josh, un habitué des generators parties typiques du mouvement stoner, ces soirées au fond du désert où des génératrices permettent d’alimenter le matos pour des concerts endiablés, le tout avec moults bières, alcools divers, champignons et autres substances psychotropes. Tentant de se ranger un peu après une vie particulièrement pleine de débauche, Josh cherche à récupérer sa copine, disparue au cours de l’une de ces fêtes. Sa route va croiser celle d’un redneck de service, Luke, lui aussi à la recherche d’une disparue. Tout cela va les mettre sur la trace de groupes louches et ils vont effectuer une plongée dans cet univers hallucinant et halluciné. La lutte pour sauver les filles sera d’une toute autre ampleur que ce qu’ils avaient imaginé lorsque le fantastique pointera le bout de son nez.

flattr this!

Revue de web – S03E27

revuedeweb2014Culture

Encore une bande-annonce des Gardiens de la Galaxie et… Oh! My! God!

Et aussi Sharknado 2… euh…

On se prépare au retour des Sons of Anarchy.

Politique

Enfin la fin des curatelles forcées sur Vaud.

Deux initiatives bienvenues sur la santé qui devraient avoir assez de signatures.

Discussion sur les avantages de la caisse maladie unique.

Société

Les médicaments sont décidément bien trop chers en Suisse.

flattr this!

Vikings – saison 01

vikingsBon ben comme pas mal de séries que je suis arrivent en fin de saison, je peux en profiter pour rattraper mon retard sur d’autres. Vikings en fait partie, on me l’a conseillée à plusieurs reprises. Et je dois dire que c’est effectivement plutôt très bien foutu. La série nous emmène en 793 dans le nord vers ce fier peuple des vikings, comme le titre l’indique si subtilement. On va y suivre les aventures de Ragnar Lothbrook, un fermier qui participe chaque année aux raids dirigés vers l’ouest par le grand chef local. A noter que Ragnar est un personnage important de mythologies nordiques. Et ce Ragnar il est plus malin que les autres, il sait qu’il y a quelques terres à l’est aussi. Il va donc monter une première expédition sans l’accord du chef pour se rendre sur les côtes anglaises et y mettre un peu le souk. De là il va gagner en estime et en reconnaissance et les 9 épisodes de la saison vont suivre cette ascension.

flattr this!

Revue de web – S03E26

revuedeweb2014Politique

Le débat sur la caisse maladie unique est lancé, et je sens que ça va être très chaud.

L’homophobie ne sera pas combattue comme le racisme.

Société

Petit regard rapide sur les coûts externes des divers moyens de transport.

Toujours la question  de la vie privée et des écoutes servant la justice.

flattr this!

Gangster Squad

1008656_fr_gangster_squad_1355842751511Ah ben voilà du film noir, du polar, du vrai, du dur, du méchant, avec des flics teigneux, des méchants cruels, des femmes fatales et une ambiance bien glauque. Gangster Squad est un film badass qui nous envoie à Los Angeles en 1949. Un parrain bien pourri règne sur la ville, étend son emprise au point que personne ne peut/veut lever le moindre petit doigt contre lui, y compris au sein des forces de l’ordre. Un groupe de flics teigneux va monter une escouade officieuse, pour agir en borderline, souvent illégalement, afin de faire sauter les affaires du monsieur et de remettre de l’ordre dans la ville. Avec tous les risques que cela comprend, bien entendu. Et comme le parrain en question est un vrai méchant, ça va saigner dans les deux camps. On va donc avoir droit à une escalade de noirceur et de violence qui va entraîner tout ce petit monde dans une spirale infernale.

flattr this!

Snowpiercer

snowpiercer-le-transperceneige-10988678kixgdAdapté d’une BD française éponyme, ce Transperceneige se situe dans un monde post-apo où, pour lutter contre le réchauffement climatique, l’Humanité a utilisé un produit dispersé dans l’atmosphère ; la conséquence en a été une chute plus que brutale des températures qui a éradiqué plus ou moins toute vie sur Terre. Partout ce n’est que glace, neige et vent. Les survivants sont entassés depuis 18 ans dans un train un peu particulier, propriété de M Wilford. Un train au moteur en mouvement perpétuel. Un train immense qui ne s’arrête jamais et fait le tour du monde en une année. Un train dans lequel est cristallisée toute l’échelle sociale avec les riches à l’avant et les citoyens les plus pauvres dans les wagons de queue. Opprimés, ces derniers font bien entendu gronder la révolte. Toutes les tentatives précédentes ayant échoué, une nouvelle révolution armée prend forme sous l’égide d’un certain Curtis qui a pour objectif d’atteindre le moteur en tête du train. Va s’ensuivre une fulgurante et violente remontée des wagons, synonyme d’une découverte d’un monde nouveau  et d’un clash des classes sociales.

flattr this!

%d blogueurs aiment cette page :