[Cannes 2020] Phone Bomb

  • Auteur : David Cicurel
  • Illustrateur : Christopher Matt
  • Édité par : Aurora
  • Age conseillé : 10+
  • Nbr de joueurs : 3 – 6
  • Durée estimée : 15’

Tous les articles sur le festival

L’avis de Fred

Une équipe de démineurs, voilà ce que sont les joueurs lors d’une partie de Phone Bomb. Et du coup le jeu pose une tension et un suspens soutenu, avec la bonne dose de stress. 

On lance d’abord l’application nécessaire sur smartphone ou tablette et devant nous apparaît une bombe avec divers fils à couper ainsi que quelques autres boutons d’options ; le compte-à-rebours commence (1′ normalement, 2′ pour le mode découverte). Chaque joueur a en main 4 cartes. Il va les poser par paires, car chaque carte comporte deux demi-symboles. S’il pose deux cartes formant un symbole complet, le joueur peut effectuer une action dans l’application (ou passer son tour) et refiler le téléphone à son voisin. Tous les joueurs qui n’ont pas le téléphone peuvent discuter, s’échanger des cartes, etc. Les symboles que l’on obtient permettent les actions suivantes :

  • couper un fil de la couleur du symbole ; attention il y 3 fils de désamorçage (à couper pour neutraliser la bombe), 3 fils piégés (ça explose si on les coupe), et les autres sont des fils neutres ;
  • obtenir un indice sur une couleur de fil, nous indiquant ce qui reste de fils piégés ou de désamorçage ;
  • rajouter du temps ;
  • fuir (dans ce cas-là, je ne joue plus pour cette manche) ;
  • préparer une conférence de presse (ça fait perdre de précieuses secondes).

La partie s’achève de deux manières possibles :

  • La bombe est désamorcée. Du coup tous les joueurs qui n’ont pas fui gagnent 2 points. Celui qui a le mieux préparé la conférence de presse (qui a le plus souvent fait cette action) gagne 1 point de plus.
  • La bombe explose. Tous ceux qui ont fui gagnent 1 point.

Et c’est là toute la saveur du jeu. Car oui on travaille ensemble de manière collaborative à désamorcer la bombe, mais chacun va quand même tirer la couverture à lui. Confiant, on va préparer notre conférence de presse pour se la péter à la fin, en faisant perdre du temps et en la jouant perso. Peu confiant, on va quitter les lieux en laissant les autres se démerder et en espérant que ça pète. On a donc toute une série de coups fourrés à jouer, en se serrant les coudes mais pas complètement. 

Phone Bomb se présente sous la forme d’une petite boîte pas chère, pour un jeu court, fun, prenant et qui met une bonne ambiance. J’aime bien et je suis content de l’avoir pris.

L’avis d’Émilie

J’ai été surprise par ce petit jeu d’ambiance. Pas très adepte des jeux mélangeant les interfaces, l’application téléphone n’est ici qu’un support mimant la bombe, un brin plus stimulant qu’un sablier. Son côté coopératif, où l’on doit désamorcer ensemble la bombe avant qu’elle n’explose, en fait un jeu familial sympathique. Mais pouvoir à tout moment se retirer de la partie ou bien préparer une petite conférence histoire d’être l’heureux(se) victorieux(se), pimente le jeu et change les dynamiques. Il s’en dégage une tension supplémentaire. Le jeu demande une bonne communication entre les joueurs afin d’être rapide et efficace mais aussi un bon sens de l’observation afin de suivre les coups fourrés de ses partenaires. Rapide et fun, même si Phone Bomb semble chaotique à la prise en main, on s’améliore au fur et à mesures des parties qui s’enchaînent. Un bon party-game

L’avis de Jonathan

Phone Bomb est un petit jeu rapide et sans prétention dont les règles sont expliquées en 30 secondes. Si la première partie est forcément chaotique et désastreuse, les choses vont petit à petit s’équilibrer au fur et à mesure que l’on commence à mieux juger du caractère des autres joueurs. L’application est bien intégrée au jeu et ne m’a pas posé de problème alors que de manière générale je me méfie des jeux avec support numérique. Ce n’est pas le jeu du siècle, mais c’est somme toute assez marrant et l’on se surprend à enchaîner les parties les unes après les autres. Je recommande aux amateurs de party-games.

L’avis d’Oliver

Et bien tout est dit ! S’arroger la meilleurs excuse pour tirer toute la couverture et l’honneur à soi, fuir lâchement ou désamorcer coûte que coûte. Le but étant de récolter les points en fin de manche. Celui qui en a le plus, gagne. Logique.

Phone Bomb est un Apéro game et/ou party-game, rapide, pas compliqué pour un sou et qui peut se jouer en même temps à plusieurs et donc bruyant. N’étant clairement pas fan de jeux où tout le monde parle en même temps, où tout va vite, et où il faut que tout le monde joue ensemble (et pour soi) c’est vite le bordel, à l’instar d’autres jeux… non merci.

Cependant, celui-ci est relativement limpide. Comme le dit bien Emilie, passé la première partie pour comprendre la mécanique, le jeu est simple. Et on se fait aux 4 ou 6 options possibles pour assembler 2 cartes afin de : avancer ou retarder le compteur de temps, observer les fils de couleurs, quitter la partie ou faire une déclaration. Le but étant de désamorcer ou de faire planter la bombe avec les autres tout en tirant la couverture sur soi. A part passer 1 carte au voisin de gauche avec telle ou telle option et récupérer une de son voisin de droite afin de combiner 2 cartes pour telle ou telle option. Rien de compliqué. L’application marche bien (note, préférer une tablette qu’un mobile et éviter de frapper comme une massue ). En conclusion j’ai été surpris (en bien) par ce jeu. Je n’en ferai pas clairement 123432456 parties, mais 1 ou 2 à l’occasion me diraient bien !

Rapide, convivial sans être (trop) pourri et finalement pas trop bordélique sauf d’apparence. Au moins, on comprend le jeu et quoi faire ! 

Liens

Le jeu sur le site de l’éditeur

Fiche Tric Trac

Fiche Boardgamegeek

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.