Dog Soldiers

Un petit groupe de soldats fait une mission d’entraînement au fin fonds de la forêt écossaise, loin de tout. Rien de bien méchant, sauf quand on évoque les disparitions de randonneurs dans la région. Jusqu’à ce qu’ils découvrent les cadavres déchiquetés de soldats des forces spéciales et qu’ils se rendent compte qu’il y a un véritable ennemi dans ces bois. Sauf que cet ennemi n’est pas vraiment humain. Vont-ils pouvoir survivre à cette nuit d’enfer?

Continuer la lecture de Dog Soldiers

3 Days to Kill

Zapping du soir avec arrêt sur un énième film d’action, co-signé et produit par Besson, pur produit de l’écurie Europacorp, et qui se colle parfaitement dans la digne lignée. On a un super-agent de la CIA à qui on détecte un cancer et qui se retrouve donc en congé pour les quelques mois qui lui restent. Alors qu’il est à Paris pour tenter de recoller les morceaux avec sa femme et sa fille ado laissées de côté pour cause de métier trop prenant, une agent de la CIA le remet sur le terrain ; en échange de quelques meurtres, il bénéficiera d’un traitement expérimental lui permettant probablement de prolonger sa vie. Homme d’action désabusé, jolies filles ultra-sexys, une tonne d’action improbable, de la romance, des tentatives d’émotion, la recette un peu habituelle quoi. Avec un résultat du genre « bon ben ça se laisse regarder quand on est avachi par la fatigue en fin de journée ».

Continuer la lecture de 3 Days to Kill

[Cannes 2019] Red Light : A Star is Porn

  • Auteurs : Immanuel Casto
  • Illustrateurs : Milo Manara et Marco Albiero
  • Edité par : Freak & chic et 69 Pigs
  • Age conseillé : 18+
  • Nbr de joueurs : 2 – 6
  • Durée estimée : 50’

Tous les articles sur le festival

Continuer la lecture de [Cannes 2019] Red Light : A Star is Porn

Le Signal

Si Maxime Chattam est un auteur qui a pas mal écrit dans la littérature de genre francophone, je ne m’étais jamais vraiment penché sur ses œuvres. Pourquoi? Je ne sais pas trop. Mais là ce bouquin m’est beaucoup passé devant les yeux, en particulier à cause de la carte qui figure dedans et à l’illustration de couverture, travaux du copain Olivier Sanfilippo. Bref, j’ai craqué et j’ai plongé dans l’univers de ce Signal…

Une petite famille tranquille quitte New-York pour venir s’installer dans une ville de Nouvelle-Angleterre, sur la côte, loin du stress. Au fur et à mesure qu’ils s’installent et qu’ils rencontrent les gens du coin, on découvre leur vie, leur passé. mais des événements terribles se préparent ; d’abord cachés puis de plus en plus forts et présents. La petite famille va être prise au sein d’une énorme menace pesant sur la région, et pourquoi pas sur le monde finalement. Tension et horreur vont aller crescendo dans cette quête de réponse qui se terminera en tentative de survie.

Continuer la lecture de Le Signal

mon blog avec mes photos, mes jeux, mes créations et tout…

%d blogueurs aiment cette page :