Memento

Memento… sacré putain de bon film… J’en avais entendu parler, mais mon emploi du temps et mes finances me limitent dans mes visionnements de films. Et là j’ai enfin pu le voir… Grandiose

Bon je situe pour les ceuses qui ne connaitraient pas… leonard Shelby est veuf et n’a qu’une idée : retrouver l’assassin de sa femme et le buter, tout simplement. Seul hic, depuis la mort de sa femme, il est victime d’un grave problème : perte de la mémoire à court terme. Autant il connaît parfaitement sa vie d’avant, autant depuis ce moment il oublie tout après au maximum une dizaine de minutes. Pas pratique pour enquêter. Leonard va donc se faire de spolas de tout, noter partout sur des billets et post-its, et même se tatouer les infos essentielles pour être sûr de ne pas les perdre. Le film commence « à la fin » de l’intrigue, Leonard tuant un homme. Et on va aller en arrière, scène par scène, celles-ci s’enchaînant méticuleusement, pour arriver au début qui a lancé toute cette histoire. C’est super bien construit. Et la conclusion est énorme. En plus de ce scenar béton, les acteurs tiennent très bien la route, et la mise en scène est bien concue. Le concept de retour en arrière rend le truc pas toujours simple, et faut parfois s’accrocher pour retenir où on en est, mais c’est l’intérêt.
Le DVD a en bonus un autre montage, à savoir l’intrigue dans le sens chronologique. Pas encore vu, mais ça doi donner une toute autre vision du truc. Ca me fait penser à l’excellente BD Le Décalogue (dont je vous conseille fortement la lecture au passage)…

Une réflexion sur « Memento »

Laisser un commentaire