Archives de catégorie : Ciné

Nicky Larson et le Parfum de Cupidon

La bande-annonce m’avait fait assez peur ; peur d’être déçu, peur de ne pas retrouver les délires de la série animée de mon enfance, peur que cela vire au syndrome du film français mal foutu, etc. Et puis j’ai vu plein de gens dire que c’était plutôt dans la catégorie « c’est con mais c’est bon » et qu’ils s’étaient pas mal bidonnés, grassement et sans finesse. Du coup j’ai quand même craqué…

Nicky Larson est donc ce détective très doué, excellent tireur et bagarreur, mais surtout complètement obsédé par les filles, un maniaque sexuel absolu. La seule qui n’a pas droit à ses avances plus que lourdes, c’est son assistante Laura. Cette fois il est contacté par l’inventeur d’un parfum rendant irrésistible celui qui le porte. Le parfum en question est dérobé. Imaginant ce que cela peut donner entre de mauvaises mains, notre héros va se lancer sur la piste des grands méchants derrière tout cela. Au programme, des gags lourds, de l’action, des sous-entendus sexuels, et des références pour ceux qui ont vécu les 80s. Rien de bien transcendant.

Continuer la lecture de Nicky Larson et le Parfum de Cupidon

The Voices

Jerry est un type un peu paumé, un peu looser, un gentil petit gars. Il bosse dans une usine, est amoureux d’une des filles de la compta sans oser lui dire, a un joli appart, et il sourit tout le temps à tout le monde, si poli. Bon, ça c’est quand il ne suit pas le traitement prescrit par son psy et qu’il ne voit pas la réalité telle qu’elle est. Ah oui, et quand il ne prend pas ses médocs, il a aussi de longues discussions avec son chien et son chat. Et puis Jerry aime rendre service, il essaye de toujours ben faire. Tout part tellement d’un bon sentiment. Mais oui, bien entendu, un jour se produit un accident qui va tout faire partir en sucette dans une tornade de violence.

Continuer la lecture de The Voices

Us

Une famille paisible et tout-à-fait banale en vacances au bord de la mer. Tout va bien. L’occasion de passer des moments ensemble. De se retrouver. De changer d’air. Mais voilà que débarque une autre famille. Des gens qui leur ressemblent beaucoup. Sans être comme eux non plus. Des gens bizarres qui vont se faire envahissants. Et là débutent les ennuis.

Continuer la lecture de Us

Les Animaux Fantastiques – Les Crimes de Grindelwald

Harry Potter est devenu une telle poule aux œufs d’or qu’on l’use de plus en plus. Après les bouquins et les films, on a eu droit à la pièce de théâtre, à de multiples petits ouvrages développant l’univers, à plein de trucs sur internet, on devrait voir arriver une série télé aussi. Et puis il y a ces spin-offs au cinéma dont le premier est sorti en 2016 et la suite plus récemment. On reprend la situation où elle en était, mais finalement la base « animaux fantastiques » n’est plus que secondaire (heureusement, le niffleur est toujours présent) car on traite, comme dans la saga initial, d’un grand méchant sorcier super balaise qui veut renverser la vapeur et s’attaquer aux moldus pour les dominer/exterminer. Le tout en tissant nombre de liens parfois un peu capillotractés avec la saga d’origine, histoire de bien activer le fan service.

Continuer la lecture de Les Animaux Fantastiques – Les Crimes de Grindelwald