Archives de catégorie : Ciné

The Strangers

Alors non je ne suis pas (encore) complètement sénile, je ne re-chronique pas le The Strangers coréen de 2016, il s’agit ici du The Strangers américain de 2008. Pas grand chose à voir, d’autant que le coréen s’intitule The Wailing en VO et n’est devenu The Strangers qu’en VF, alors que celui auquel je m’intéresse aujourd’hui reste The Strangers dans les deux cas.

Ce The Strangers donc, c’est un film de home invasion fort sympathique et très tendu du slip. On y suit un couple en crise, et pourtant qui s’aime. Ils sont dans une maison perdue loin de tout lorsqu’une femme bizarre vient frapper à leur porte. En fait, c’est un groupe de gens masqués qui va trouver un malin plaisir de filer au couple la peur de leur vie avec comme intention finale de leur faire du mal. Continuer la lecture de The Strangers

Venom

Ah le parcours mouvementé des films de super-héros au cinéma avec le respect de quel studio a acheté les droits de quels héros à qui! Un gros bordel. Ici on a un cas d’école. C’était pendant longtemps Sony qui avait les droits de Spider-Man ; ils en ont fait une trilogie (celle de Sam Raimi, très sympa, surtout les deux premiers, le troisième incluant déjà une autre version de Venom), puis tenté de lancer une nouvelle série de films, mais qui s’est arrêtée après deux par manque de succès. Et là Marvel a récupéré à Sony les droits du personnage pour inclure Spider-Man à ses Avengers. Mais le reste des personnages spécifiques à Spider-Man reste dans l’escarcelle de Sony, à commencer par un de ses méchants emblématiques, Venom. D’où ce film, centré donc sur un super-vilain mais devenu héros et qui perd tout lien avec ses origines ; rappelons que le look de Venom provient quand même de son lien avec Spider-Man. Mais bon, passons et revenons au film en lui-même.

Nous suivons Eddie Brock, journaliste d’investigation qui aime aller triturer la merde pour révéler les complots des grands méchants riches et/ou politiques, et défendant le petit peuple. Le genre de gars qui appuie où ça fait mal et qui sait se faire détester des puissants. Mais qui du coup est bien apprécié dans la rue. En enquêtant sur un richissime magnat de l’industrie qui veut sauver l’Humanité, il découvre que ce dernier fait des expérience quelque peu mortelles sur des gens avec des organismes extra-terrestres. Accidentellement infecté lui-même par l’un de ces symbiotes, notre journaliste va devoir faire avec, et agir pour sauver la Terre d’une menace sérieuse, tout en restreignant les accès de sauvagerie de la bestiole. Continuer la lecture de Venom

Game Night

Et hop, que voilà une fort sympathique et divertissante comédie d’action livrée en 2018. On y suit un couple très geek, fan de jeux, et jouant sur la compétition entre eux, invitant régulièrement des amis pour des soirées jeux. Le soir où le frère du mari les rejoint, il veut donner une autre ampleur à la soirée jeux et propose une sorte de murder party, jeu d’enquête géant qui doit en jeter plein la vue. Tout part en sucette quand la fausse agression devient une vraie, alors que les joueurs sont persuadés d’être toujours dans le jeu. Petit à petit, ils vont jouer l’enquête et tomber dans une affaire qui les dépasse. Continuer la lecture de Game Night

The Purge : Election Year

Le premier film en 2013 avait donné la base de la franchise : le nouveau gouvernement américain a établi la Purge, une nuit pendant laquelle tous les crimes peuvent être commis, permettant à chacun d’étancher sa soif de violence et ainsi de diminuer la criminalité dans l’ensemble pour le reste de l’année. Un home invasion mâtiné de critique sociale, le film passait bien. En 2014 le deuxième film donnait du fond au tout et solidifiait la franchise, poussant la critique sociale, élargissant l’observation sociologique, etc. Le créateur de la franchise, toujours scénariste et réalisateur, James DeMonaco, a repris son bâton de pèlerin en 2016 pour pousser son concept encore plus loin, abordant cette fois fortement l’optique politique puisque nous nous retrouvons à suivre une Purge pendant une année électorale. Les Nouveaux Pères Fondateurs, instigateurs de la Purge, se sentent menacés aussi bien par des leaders du peuple que par des sénateurs opposés à la Purge ; ils profiteront de cette nouvelle nuit de violence pour tenter de se débarrasser de leurs adversaires. Nous suivrons donc différents personnages dans les rues de la ville, ralliés finalement sous une même bannière, luttant contre la Purge. Continuer la lecture de The Purge : Election Year