Le ventre de l’arc

La suite de la trilogie Loredan, après Les couleurs de l’acier… toujours aussi génial.

La famille Loredan s’agrandit, et on voit qu’ils ont vraiment, mais alors vraiment pas de bol. Dans le genre bad karma qui attire les emmerdes, ils se posent là. Cette fois encore il est question d’une grosse guerre. mais à nouveau, le traitement de K.J. Parker sort l’histoire des carcans habituels avec une bonne dose de fraîcheur… d’un côté une Fondation qui ne veut que le bien des autres et qui s’oriente sur la recherche et la science, de l’autre une Banque dont le seul objectif est le profit. De plus, le conflit prend une tournure très agréable dans le côté stratégique entre une armée d’hallebardiers armurés et de légers archers. Le final des batailles est d’ailleurs assez balaise, avec un point final très drôle…

A noter qu’ici encore K.J. Parker démontre ses connaissances techniques avec des descriptions de la création d’arcs (essentiellement, mais aussi d’autres objets) qui, si elles sont parfois un peu ardues, permettent une bonne immersion et donnent une grande profondeur à l’univers.

Ah oui, la couv de chez Bragelonne est toujours aussi superbe.

Vivement que je puisse me payer le 3…

Laisser un commentaire