Archives de catégorie : Bouquins

La chienne du Tzain Bernard

Quand j’ai découvert en passant chez mon libraire l’arrivée d’une nouvelle collection intitulée « Gore des Alpes »; j’avoue avoir flashé. Une littérature gore, de genre, poussant les choses assez loin, se déroulant par chez nous par des auteurs de par chez nous, ça se présentait bien. J’ai donc embarqué un ou deux opus et je sors de la (très) rapide lecture du premier (120 petites pages écrit gros, c’est un de buts de la collection de faire des romans qu’on commence dans le train à Genève et on finit à Sion).

On est en Valais, 1819. L’histoire est racontée par un serviteur nain d’un bourgeois local bien établi, dans une vallée sur les hauts de Martigny (grosso modo). Il va nous conter ce qui arrive à son maître, ce dernier parcourant la région en baisant toutes les femmes qu’il rencontre, mais aussi en se révélant d’une cruauté et d’une violence inouïes. On va découvrir que tout cela se trouve dans une petite machination bien vicelarde et comprenant la mort violente de pas mal de monde.

Continuer la lecture de La chienne du Tzain Bernard

Le Chant des Cavalières

Un royaume meurtri et affaibli après avoir perdu une guerre. Un prince soumis au diktat du puissant voisin. Un ordre de guerrière monteuses de dragons censées assurer la protection du royaume. Et au milieu de tout cela, une jeune fille dans l’une des forteresses de ces Cavalières, dont la grande destinée devrait permettre de redonner sa puissance au royaume. Si au final on suit assez peu la jeune élue en question, on va plutôt voir des machinations qui se mettent en place, des gens agissant dans le secret, et des conflits larvés qui vont mener sur le chemin de la guerre.

Continuer la lecture de Le Chant des Cavalières

Mener des parties de jeu de rôles

Ah, le jeu de rôle, un loisir que j’apprécie énormément, pour tout plein de raisons. J’y trouve à chaque fois un grand plaisir. Ça fait grosso-modo 30 ans que j’y joue, même si ces dernières années ont été nettement moins prolifiques, voire parfois pleines de vide dans ce domaine. Étonnamment, c’est avec le confinement que je me suis relancé dedans ; à force de voir les gens utiliser les outils de jeu en ligne, je me suis dit « pourquoi pas » alors que j’avais toujours été réfractaire. Et même si ça ne vaut pas le plaisir autour d’une table, cela permet de jouer quand même, et finalement on a des parties très sympathiques aussi. Bref, je me suis relancé dans le jeu de rôle, et par la même occasion j’ai farfouillé le net pour des jeux et je suis tombé sur l’éditeur Lapin Marteau dont j’avais pas mal entendu parler, et j’ai commandé le gros pavé « Mener des parties de jeu de rôle ». Et c’est bien.

Continuer la lecture de Mener des parties de jeu de rôles

Ann Radcliffe contre les vampires

A la fin du XVIIIe siècle, Ann Radcliffe était une auteure qui a plus ou moins lancé le style du roman gothique. Quelques décennies plus tard, Paul Féval imagine qu’elle aurait trouvé son inspiration dans de terribles aventures qu’elle aurait vécues elle aussi. Une lutte contre un puissant vampire qui s’en prend à ses proches, et un voyage à-travers l’Europe pour se rendre au cœur du Mal.

Continuer la lecture de Ann Radcliffe contre les vampires