Archives de catégorie : Bouquins

Rule 34

Dans la série des auteurs de SF bien geeks, j’ai pas mal entendu parler de Charles Stross sans jamais m’y plonger, jusqu’à récemment. J’ai pris un de ses bouquins qui avait l’air pas mal du tout, Rule 34. Dans ce roman, on suit les aventures de divers personnages dans un futur pas très éloigné et assez crédible, plus proche de l’anticipation que de la SF complètement délirante, qui vont se retrouver mêlés à une affaire particulièrement tordue. On a une inspectrice d’Edinbourgh confinée à diriger la brigade s’occupant d’internet et de ses déviances (d’où le titre du roman) qui se retrouve avec un spammer mort dans des circonstances particulièrement dérangeantes. En parallèle on va suivre un petit criminel se retrouvant engagé à un poste de consulat, ainsi que l’un des employés d’une structure criminelle mondiale de haut calibre.  Le tout dans un monde où les imprimantes 3D et la surveillance de masse par drones sont devenues des normes. La technologie est un peu plus avancée que la nôtre, mais compréhensible et crédible.

Continuer la lecture de Rule 34

Les Chroniques de Valcène, tome 2 – Le convoi

Je vous avais déjà parlé de ce que j’écris dans l’univers fantasy-steampunk de Valcène. Dès le début j’avais en tête une autre aventure pour notre détective Aldevère Fangieux, une histoire le plaçant dans les airs, dans l’un des ces convois de scientistes, en huis-clos, hors de son terrain de jeu habituel, et imaginant déjà une scène de baston sur le toit du dit convoi. J’ai donc posé un scénario là autour avec une sorte de MacGuffin servant de justificatif au truc. L’écriture n’a pas été aisée, et je me suis retrouvé coincé à plusieurs reprises à ne pas voir vraiment comment arriver à la conclusion que j’envisageais. Mais bon j’y suis parvenu quand même, pas super fier de l’ensemble mais quand même content de moi. Ce texte s’appelle Le convoi, et vous le trouverez sur la page Téléchargements du blog. Vous pouvez aussi le retrouver sur ma page Wattpad (n’hésitez pas à vous abonner) puisque c’est là qu’il a été publié en premier, un chapitre à la fois.

Et maintenant? Valcène est un univers vaste et plein de possibilités. Même si à l’origine j’avais en tête cette aventure de type « film noir de détective » dans les rues de la ville, j’ai aussi vite eu envie d’y tisser d’autres trames. Alors je vais pour l’instant laisser Aldevère se reposer. Il en a bien besoin. J’ai deux idées en particulier que j’ai envie de développer dans ce contexte. Tout d’abord une histoire de style « young adult » pour laquelle j’ai déjà posé quelques trucs. Et puis une histoire plus orientée « peur-épouvante ». Deux trucs qui me font envie, pour le plaisir d’écrire, des sortes d’exercices de styles aussi (même si pour le deuxième style j’ai déjà essayé de m’y frotter partiellement par la bande avec La cave). Je me réjouis de pousser là-dedans. Et le pire c’est que j’ai presque envie de lier le tout à certains bouts d’histoire apparus dans les deux premières aventures d’Aldevère. D’ailleurs j’entame ces textes mais il n’est pas dit que le détective ne refasse pas une apparition aussi, j’ai toujours envie d’utiliser ce personnage que j’aime beaucoup.

Le sentiment du fer

Bon ben voilà, on continue avec les bouquins copinage puisque ce Sentiment du fer est écrit par Jean-Philippe Jaworski. Je vous en avais parlé en découvrant ses excellents Janua Vera et Gagner la Guerre, alors que j’avais été moins enthousiasmé par Même pas mort. Avec ce recueil de 5 nouvelles, je retrouve avec plaisir le Vieux Royaume et ses histoires passionnantes. A nouveau, au-travers de ses différentes nouvelles, l’auteur nous emmène à la découverte de son univers médiéval-fantastique. J’y replonge avec joie, porté par la maîtrise de la langue et de l’écriture.

Continuer la lecture de Le sentiment du fer

The City and The City

China Miéville m’avait assez bluffé avec Perdido Street Station. J’avoue que le bouquin suivant se déroulant dans le même univers de fantasy-steampunk, the Scar, m’était un peu tombé des mains et j’avais vraiment de la peine (pour dire, je ne suis pas allé au bout). Mais j’ai remis le couvert avec un autre livre du monsieur, cette fois un polar vaguement contemporain intitulé The City and The City. Ce titre un peu bizarre explique le pourquoi « vaguement contemporain ». On est en effet dans une réalité un peu différente, en particulier pour ce qui est des lieux où se déroule le récit.

Continuer la lecture de The City and The City