[Cannes 2019] US Telegraph

  • Auteur : Marcel-André Casasola-Merkle
  • Illustrateurs : Fabrice Weiss et Jules Dubost
  • Edité par : Super Meeple
  • Distribué par : Abysse Corp
  • Age conseillé : 10+
  • Nbr de joueurs : 2 – 4
  • Durée estimée : 30-60’

Tous les articles sur le festival

L’avis de Julian :

Le jeu se déroule au 19ème siècle aux États-Unis (comme l’indique si bien le titre), au moment où un projet de télégraphe reliant la Californie au reste du pays est lancé. Chaque joueur se place dans le rôle d’une compagnie d’investissement, qui doit développer sa ville en participant à la construction des chemins de fer et de ce télégraphe. 

La mécanique principale est la pose de tuiles, dont les ressources sur chaque case nous aideront à construire nos bâtiments (chaque compagnie a le même nombre de chaque bâtiment, reliés entre eux par différents chaînages) ; le premier à relier deux villes ou à construire tous ses bâtiments a gagné. Il faudra faire attention à bien surveiller ses adversaires, afin de les bloquer au bon moment, afin de leur éviter un combo de chaînage, tout ceci créant par moments une tension palpable autour de la table! 

Un jeu très agréable que je recommande car les parties sont rapides, du moins à 2 joueurs (jamais testé à 3 ou 4), les règles sont simples et les tours sont fluides.

L’avis d’Alex :

Voilà , que dire de plus que ce qui a été dit par Julian ! Rien, à part que ce jeu je l’ai trouvé juste génial à plusieurs titres. Effectivement la première c’est sa simplicité. Vous ne pouvez faire que deux actions, soit de révéler une tuile de vos différentes pioches et la poser sur votre plan de construction, soit de prendre des tuiles sur votre plan de construction afin de pouvoir les poser sur le terrain ; et c’est là que c’est très ingénieux car si vous planifiez, l’avantage est que si vous sortez les tuiles dans un ordre décroissant pour les différents types de bâtiments, vous pouvez alors faire des chaînages et poser plusieurs tuiles en un seul coup, et donc prendre de l’avance sur vos adversaires en construisant plus rapidement, que sachant que vous devez relier deux villes ou bien réussir à construire toutes vos tuiles. Ce qui est bien aussi dans ce jeu c’est qu’il fonctionne très bien à deux, quoi que un peu moins intéressant mais et surtout génial à trois ou à 4 car il faudra toujours se méfier de vos adversaires. Et là on se retrouve vraiment dans le far west comme pour ceux qui connaissent, dans la situation finale de Le bon la brute et le truand, où vous  vous regardez tous en chiens de faïence pour savoir lequel d’entre vous profitera de l’inattention des autres pour courir jusqu’à la victoire. Un jeu facile à sortir pour toute la famille et qui demande quand même de la stratégie. Jeu que je recommande grandement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.