[Cannes 2020] Débriefing à chaud

Jeudi soir je rédigeais un petit billet pour vous donner le feedback de ma première journée sur ce FIJ 2020. Et dès vendredi matin mon site partait en carafe, impossible de vous donner des nouvelles depuis. Après quelques petits bidouillages et échanges avec mon hébergeur, le blog semble être de nouveau sur les rails et voici donc un petit retour rapide à chaud depuis le train du retour.

J’ai donc continué à explorer les allées et halls du festival avec mes comparses vendredi, samedi, et un bout de ce dimanche. On a pas mal joué, le soir y compris. J’ai encore eu le plaisir d’être reçu par plusieurs éditeurs qui m’ont parlé de leurs nouveautés, des sorties toutes récentes ou à venir, leurs produits pour l’année 2020, etc. Des rencontres très sympathiques donc chez Oka Luda, Catch’Up Games, Gigamic, Space Cow, Legion Distribution, LudiConcept, Oz Editions, Libellud, Repos Prod, Arkhane Asylum Publishing, Iello ou encore Blue Cocker.

Et comme je le disais, on a joué, on a découvert pas mal de jeux, parmi lesquels l’As d’Or Oriflamme, mais aussi Bosk, Boomerang Australia, The Belgian Beer Race, Crazy Farmers (and the Clôtures Électriques), Escape the Dark Castle, Torpedo Dice, Dégoblinade, Deep Blue, Mystic Vale, 7th Citadel, Rebumania, Le roi de l’impro, Crime Zoom, Imagician, Mosquito Show, Yggdrasil Chronicles, Nidavellir, L’Expédition perdue, ou Roll player.

Alors bien sûr, cela nous prendra un petit moment de rédiger nos avis mais dans les semaines qui viennent, vous trouverez ici tout un tas de billets pour vous parler de toutes ces rencontres et découvertes. J’espère que vous y trouverez votre bonheur. Dans quelques jours aussi, le temps de trier un peu, je mettrai en ligne les photos du festival.

Et puis bon le FIJ c’était aussi comme chaque année des restos avec les potes, des bières, de franches rigolades (ce que ça fait du bien de décompresser à ce point), et un nombre non négligeable de kilomètres parcourus. De la joie et des sourires à tous les coins, un milieu toujours aussi chaleureux et agréable, de beaux délires, du partage ; y’a pas à dire, le jeu de société est un loisir vraiment cool.

En tant que porteur d’un badge « presse », j’ai été très bien reçu, malgré la portée très limitée de ce blog, et je remercie les éditeurs pour cela. Par contre, c’est aux organisateurs du festival que j’adresse un petit bémol ; c’est super sympa, comme chaque année, d’offrir un petit jeu dans le package presse, et j’admets que j’avais pas suivi, je pensais recevoir le Unlock spécial Cannes mais c’était que pour les VIP ; par contre y mettre un jeu comme King Size, c’est quand même un peu déplacé à mon avis.

Content de ce week-end, un peu fatigué certes, mais heureux. Le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.