[Cannes 2020][KS] Klimato

  • Auteur : Yoann Brogol   
  • Illustrateur : Justine Braida
  • Édité par : Subverti
  • Age conseillé : 8+
  • Nbr de joueurs :2-5
  • Durée estimée : 20

Tous les articles sur le festival

L’avis de Jonathan:

Au détour d’une allée du FIJ, j’ai été attiré par le thème de ce petit jeu et j’ai eu la chance d’écouter l’auteur m’en faire une présentation avant de pouvoir le tester. Klimato se veut avant tout éducatif, abordant le thème de la transition énergétique et du développement durable. 

Chaque joueur incarne le maire d’une ville en proie à des problèmes de pollution. Le but : posséder 6 bâtiments “propres” dans sa ville avant que l’on termine la partie et compte les points. Au début de la partie, chaque participant possède une centrale électrique polluante. 

A son tour un joueur pourra soit piocher une ressource soit construire un bâtiment. 

Les ressources sont de 3 types: le bois (renouvelable et non polluant), les énergies fossiles, ou l’uranium. On pioche la carte au sommet d’une de ces 3 piles au choix. A savoir que dans les différentes piles se trouvent des cartes “déchets” ou “lobbyistes” qui nécessiteront d’utiliser des usines de recyclage.

Pour construire un bâtiment, il faut en choisir un parmi les 6 à disposition au centre de la table ; mais avant de l’acquérir il faudra s’acquitter de son coût en énergie, soit en utilisant nos ressources (certaines cartes comme le pétrole peuvent être utilisées directement sans transformation) soit en utilisant les cartes centrales présentes dans nos villes. Pour les centrales classiques (charbon, nucléaire…) il faudra disposer de la ressource appropriée. Les centrales à énergie renouvelable, elles, pour la plupart fonctionneront uniquement lorsque la météo sera appropriée (temps venteux pour les éoliennes, pluie pour les hydroélectriques etc…). Il existe cependant une subtilité qui donne tout son sel à la partie : il est possible d’utiliser les centrales de nos voisins les plus proches de nous à gauche ou à droite. Si tel est le cas, en plus de bénéficier de la production d’énergie, on aura le plaisir de lui laisser les résidus de la ressource utilisée qui lui apporteront des points négatifs en fin de partie. Se met alors en place toute une mécanique visant à protéger ses centrales polluantes avec d’autres renouvelables pour éviter de se retrouver la poubelle des autres joueurs. En plus de la météo qui change à chaque tour, il peut survenir des catastrophes climatiques ou nucléaires qui viendront détruire certains de nos bâtiments, ou la possibilité de bombarder les villes adverses pour le plaisir de les faire rager. Il existe également la possibilité de rendre la partie un peu plus stratégique en attribuant des objectifs cachés à chaque joueur en début de manche.

En résumé Klimato est un petit jeu de stratégie reposant sur un mécanique très simple, mais avec ce petit twist consistant à pouvoir aller polluer chez les voisins. La partie courte que j’ai faite ne m’a pas permis de m’assurer que les mécaniques soient bien équilibrées mais l’auteur semble avoir testé et retesté son produit. Ce jeu (dont le titre passe à 2 lettres de la catastrophe ordurière) à le mérite d’attirer l’attention sur la catastrophe écologique à venir et sur la transition énergétique nécessaire. Les illustrations pastels dans un style naïf donnent à l’ensemble un certain charme enfantin ce qui ne gâche rien.

Le jeu est actuellement en financement participatif sur Ulule jusqu’au 20 mars pour un prix tout à fait modique et est produit en europe à partir de matières premières renouvelables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.