Abominable

Une jeune chinoise qui vit dans une famille au père absent, et qui rencontre un yeti échappé d’un laboratoire animalier et doté de pouvoirs magiques. Avec ses compagnons de route, elle va tout faire pour le ramener chez lui, sur L’Everest, traqués par les grands méchants du laboratoire du début. Une aventure rythmée alternant action, humour et émotion.

Ce film Dreamworks réunit tous les ingrédients de la recette du film d’animation familial qui fonctionne. A la réalisation on trouve Jill Culton (qui a travaillé sur Les Rebelles de la Forêt ou Monstres et Cie) et Todd Wilderman (qui était sur En Route ou Les Croods). Des habitués du genre donc qui connaissent leur boulot. Et la recette fonctionne. On ades personnages attachants, même si très clichés (mais c’est ça qui fonctionne dans ce genre de film), des méchants bien méchants, de l’action, du rythme, ce qu’il faut d’humour avec des gags qui marchent et la bonne dose d’émotion ; on a même le retournement de veste pour montrer que le méchant n’est pas que méchant. Et puis une technique très aboutie avec des designs et une animation au taquet.

Mais bon tous les éléments sont presque un peu trop présents. Si le film est un très bon divertissement familial, il ne cherche pas non plus à aller plus loin. Le tout est super lisse, ultra-formaté, limite plat. Et super convenu. Au final, il n’y a pas vraiment de mal à en dire, je ne vois pas de point à critiquer vraiment. Mais il n’a rien non plus qui va le faire briller ou rester dans les annales. C’est un bon film pour passer un bon moment en famille, mais qui n’atteint pas le niveau d’autres films du genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.