Balle perdue

Lino est un bricoleur de génie spécialisé dans les modifications de bagnoles. Il utilise son talent pas toujours à très bon escient et les flics lui mettent le grappin dessus. Un responsable d’une équipe de flics luttant contre les go-fast va le faire libérer en échange de son aide. Mais les choses vont mal tourner et Lino va se retrouver pris dans une affaire de corruption, meurtre, violence avec flics pourris et criminels pas sympas. Il va devoir agir vite et frapper fort pour faire accuser la bonne personne et s’innocenter.

Si le début donnait un faux air de « Taxi » modernisé (le petit criminel super talentueux embauché par les flics pour lui donner un coup de main), le film va vite tourner à autre chose. Déjà parce que l’histoire est bien plus sombre et salace, mais aussi parce que le ton est complètement différent. On n’est aps dans la comédie ici. Ce film est un thriller d’action survolté qui ne s’arrête quasiment jamais et accorde peu de moments de repos. Rapide, efficace, emmené, avec quelques scènes qui en jettent. Il s’agit du premier long-métrage de Guillaume Pierret (également scénariste) qui s’en sort très bien. Bien que son long-métrage ne soit pas exempt de défauts, on y trouve vraiment beaucoup de bonnes choses, à commencer par une évidente volonté de faire plaisir et de se faire plaisir ; ça se sent et cette dynamique aide aussi à plonger dedans.

Devant la caméra, Alban Lenoir (Kaamelot, Hero Corp,…) s’investit à fond dans son rôle, donnant une vraie puissance à son personnage qui en prend vraiment plein la gueule mais se relève sans cesse (sans doute l’expérience du fight club dont il semble être membre). Le film repose sur ses solides épaules et il s’en sort très bien. A ses côtés, un Ramzy Bedia complètement à contre-emploi et qui prouve qu’il n’est pas qu’un comique grande gueule. On a aussi Stéfi Celma, Rod Paradot, Sébastien Lalanne (Hero Corp) , ou encore Nicolas Duvauchelle (Braquo, Polisse,…) en belle ordure.

Ne cherchons pas ici le film qui pète plus haut que son cul. C’est un pur film d’action, ramassé en durée comme en contenu, qui va à l’essentiel et ne se perd pas en fioritures inutiles. Balle Perdue claque et rappelle que les Français aussi savent faire du bon film de genre avec des cascades qui en jettent et des sales coups. J’ai passé un bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.