The Haunting of Bly Manor

On a un frère et une sœur, jeunes orphelins vivant avec les employés de maison dans un immense manoir de la campagne anglaise. Leur riche oncle vit à Londres et engage une « au pair » afin de s’occuper des enfants. Cette jeune femme arrive dans le manoir, porteuse d’un passé qu’elle souhaite oublier et de ses propres démons. Mais surtout des choses un peu étranges vont se dérouler dans le manoir, le tout lié au passé des lieux et aux liens entre les personnages qui y passent. Les choses ne vont pas être de tout repos pour survivre aux horreurs qui rôdent dans ces couloirs et ces jardins.

Il s’agit ici de la deuxième saison de la série anthologie « The Haunting of… ». Tout avait débuté avec The Haunting of Hill House, très bon, et le succès de cette série avait appelé à une suite ; oui mais Hill House ne pouvait pas avoir de suite, l’histoire étant bouclée. Il a donc été décidé d’en faire une nouvelle saison avec d’autres personnages, d’autres lieux, une autre histoire, dans la même lignée que American Horror Story. On repart donc avec une idée un peu commune de maison hantée, avec une base davantage tournée vers l’ambiance et le style générale que vers le gore et le violent. Voilà un peu le seul lien entre les deux saisons, si ce n’est encore que les deux sont tirées de romans.

Cette saison offre cependant une expérience différente de la première. Le tout reste très bien posé, avec de très bons plans, des mouvements de caméra et une utilisation des lumières qui laissent imaginer plein de choses ou même parfois distinguer de petits éléments cachés. Aussi bien les intérieurs que les extérieurs de la maison sont superbement rendus. On a doit à quelques jumps scares. à quelques éléments horrifiques, mais la série repose surtout sur ambiance sombre qui s’épaissit au fur et à mesure des épisodes. Le tout monte jusqu’à l’explosion de la résolution finale. C’est très réussi, très prenant.

Et là dessus on a des acteurs (pour certains déjà présents dans Hill House) qui s’en sortent très très bien. On a donc devant la caméra Victoria Pedretti, Oliver Jackson-Cohen (Invisible Man), Amelia Eve, T’nia Miller, Rahul Kohli, Tahirah Sharif, Henry Thomas (E.T.), Calix Fraser, et les deux gamins absolument incroyables Amelie Bea Smith et Benjamin Evan Ainsworth.

J’ai beaucoup aimé cette nouvelle saison de The Haunting of… Je redoute simplement que, si troisième saison il doit y avoir, celle-ci ne commence à faire que trop répétition. Cela risque d’être difficile de traiter les maisons hantées de manière suffisamment variées avec un même showrunner et un même format de série.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.