His House

Un couple quittant la guerre du Soudan est installé en tant que réfugiés dans la banlieue d’une petite ville anglaise. Lors du voyage en petit bateau, ils ont perdu leurs fille qui s’est noyée. Ils vont tenter de revivre, de se reconstruire, au sein d’une communauté pas toujours très ouverte. Mais assez rapidement, des événements étranges vont se produire dans la maison. Est-elle hantée, ou bien est-ce ce couple qui a amené ses fantômes avec lui?

Le film est très bien foutu, bien présenté, bien filmé, avec une ambiance réussie. Le tout est posé petit à petit, pas à pas, en ajoutant les briques une à une pour un résultat solide. Alors non ce n’est pas un film qui va vous faire sursauter à tous les plans, ce n’est pas un truc gore plein de sang et de boyaux. Mais c’est une descente aux enfers très réussie qui va nous emmener dans le passé de ce couple qui était prêt à tout pour quitter son pays en guerre. Il réussit à nous mettre dans un film horrifique les questionnements de la migration, de l’asile, de l’intégration dans un environnement inconnu. Des questions sociales bienvenues qui donnent une profondeur certaine au film. Remi Weekes est ici scénariste et réalisateur de son premier long-métrage, et c’est une belle réussite.

A noter que le film doit beaucoup à son duo d’acteurs principaux qui nous proposent des interprétations très fortes. Wunmi Mosaku (Citadel,…) et Sope Dirisu sont très bons et très investis. On notera aussi au passage la présence de Matt Smith (Dr Who).

Je vous conseille le visionnement de ce film…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.