Luca

Tout commence par une histoire de mère porteuse pour un couple qui n’arrive pas à avoir d’enfant. Puis on tombe sur l’enlèvement de deux personnes, un type qui meurt devant le commissariat à une heure bien précise et annoncée, un cadavre défiguré retrouvé dans une fosse au fond de la forêt. L’équipe de l’inspecteur Sharko va réaliser que tout cela est lié, et va ainsi plonger petit-à-petit dans une sombre et vraiment glauque histoire. Démêler les fils de cette enquête ne sera pas de tout repos et nécessitera un investissement à 200% de toute l’équipe.

J’avais découvert Thilliez avec Atom(ka) que j’avais beaucoup aimé. Et si je n’ai pas suivi toute l’évolution et le cheminement de ses personnages qu’il développe depuis pas mal de romans, on s’attache quand même à eux. Et j’ai replongé avec plaisir au sein de cette brigade. On part de crimes sordides et cruels mais qui ressemblent en eux à ce que l’on pourrait trouver dans plein de séries policières basiques. Sauf que le lien entre eux, le fil rouge qui va attirer les enquêteurs au plus profond de l’histoire, est particulièrement glauque et sordide. On va parler ici de transhumanisme, de modifications corporelles, de biohacking, en allant très loin et très profondément dans ces milieux. Car oui on va s’enfoncer dans un monde dur, violent, sombre, qui a ses bons et ses mauvais aspects ; les mauvais vont être à la base de bien des maux. Et on va toucher à nouveau à ce que l’être humain a de plus cruel et hargneux.

L’écriture de Thilliez est toujours aussi agréable. On le sent documenté sur les procédures de la police et justice françaises (et si ce n’est pas le cas le bluff fonctionne car on est vraiment dedans). On le voit aussi documenté sur les milieux qu’il nous fait découvrir. Le rythme est soutenu, tout en prenant le temps de nous rendre les personnages attachants. L’auteur sait nous mettre un effet de « page-turner » avec de bons cliffhangers ; oui, on veut savoir ce qui se trame là-derrière, et quand on résoudre des éléments mais qu’il reste encore un nombre conséquent de pages, on est vraiment curieux de plonger plus loin et de voir la suite.

Un très bon roman policier, noir et sombre, pas pour les âmes sensibles. C’est dur et tendu, et j’ai dévoré toutes les pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.