24, saison 5

5eme saison de 24 terminée…. ‘tain, ils n’y sont pas allé avec le dos de la cuillère. Une saison bien balaise et bien grosbill qui remonte la pente après des saisons très moyennes.

Faut dire que j’aime bien quand ça commence par un nettoyage par le vide de certains personnages ; et ça continue dans la saison ce nettoyage. Ca laisse de la place pour de nouvelles têtes ou d’anciens personnages secondaires qui prennent de l’importance. Bon, après y’a toujours le côté super-héros de Jack quiest parfois un peu limite ; ce type sait tout faire, et bien, c’est un monstre, un survivor, un type qui ne crève jamais… pire que la mauvaise herbe. Et puis y’a aussi comme toujours des ficelles scenaristiques un peu grosses, un certain abus des rebondissements où l’intrigue (et les méchants) prend du galon. Mais bon, c’est aussi ce qui fait le charme de la série.

En tout cas, le concept de la série sur 24 heures et des cliffhangers de la mort presque à chaque épisode, ça tient toujours. Alors quand on connaît la série, on peut sans autre parier gentiment sur l’attaque en règle du QG ennemi ou sur qui est la taupe en place, etc, mais la claque passe quand même.

Et le final, yes…

Laisser un commentaire