Days

Plonger dans Days est au premier abord surprenant…

l’heure qui revient imprimée régulièrement en début de chapitre. Un roman au présent. Au-delà de la petite réminiscence de la série 24, cet artifice plonge facilement le lecteur au coeur de l’action, le faisant coller à ce qui se passe dans ce magasin. Car Days est un magasin, mais pas n’importe lequel, c’est le premier gigastore du monde ; oubliez les super- et autres hypermarchés, ici c’est une toute autre échelle. Des surfaces énormes, un nombre de rayons purement titanesque, tout ce qu’il faut pour se trouver dans un monde étrange. C’est un léger environnement d’anticipation, qui brosse en passant une petite critique acerbe de notre société de consommation compulsive. AU milieu de ça, on suit les pas de quelques personnes qui déambulent dans Days ce jour-là, et le tout se monte en une chtite intrigue enquête sympa. Sans dire que c’est un chef-d’oeuvre, j’ai quand même passé un très bon moment là-dessus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.