Sweeney Todd, the Demon Barber of Fleet Street

Bon, avec Burton, je suis un peu du genre FBDM, donc pas très objectif. Et c’est avec un plaisir certain que je me suis installé dans la salle…

Et pour tout dire, wach, quelle ambiance! Tout de suite on se sent plongé dans l’univers Burton, sombre, glauque, mais poétique. Le Londres que l’on découvre colle parfaitement à l’histoire et plonge dans l’histoire. Comme (presque) toujours avec lui, on sait où on est et on y est vraiment. Tout de suite. l’histoire tragique de Benjamin Barter nous est contée, ce pauvre barbier marié à une femme magnifique et jeune père comblé ; jusqu’à ce qu’un juge jaloux ne le colle aux travaux forcée pour une raison totalement inventée… Quand Barter revient, c’est sous l’identité de Sweeney Todd, toujours barbier. En récupérant son ancien local de travail, au-dessus de la taverne de Mrs Lovett, il va pouvoir lancer sa vengeance. Sombre, voire gore, l’histoire va se terminer sur un final assez apocalyptique.
Le film est tiré d’une comédie musicale, et l’histoire n’est donc pas de Burton. Certains éléments un peu capilotractés ne m’ont pas convaincu. En particulier l’amourette des gamins ; d’ailleurs elle est évacuée assez manu militari à la fin pour laisser la place aux affres de la fin de Sweeney. Mais en dehors de ces quelques faiblesses, l’histoire est sympa, en particulier pour une comédie musicale, un genre qui, dans mon esprit, fait en général référence au niais et au kitsch (à quelques exceptions près). Très bonne surprise à ce niveau donc.
Mais je voulais revenir sur cet aspect « musical » donc. Alors évidemment, si vous n’aimez pas entendre chanter, faut pas y aller, la plupart des scènes ne sont pas parlées mais exprimées de fort belle manière sur les mélodies de la comédie musicale. Et les acteurs s’en sortent plutôt bien. Il y a même de petites perles dans ces chansons. Le thème de Londres décrit par Sweeney, qu’il attaque dès le début, est très prenant et pose extrêmement bien la vision de la ville que donne le film. Mais surtout un gros coup de coeur pour le moment où Mrs Lovett propose un moyen de se débarrasser des corps ; la vision des classes sociales, du monde qui les entoure, superbe. D’ailleurs en passant, j’ai été surpris en bien de pouvoir me passer autant des sous-titres.
Au final donc, un excellent moment, mais qui rsique d’en surprendre plus d’un. Ce n’est pas un film avec 2-3 chansons, c’est bien une comédie musicale (quoique le terme de comédie soit un peu galvaudé rapport à l’histoire et au thème). Des acteurs très bons (en particulier Depp et Bonham Carter qui posent deux anti-héros sombres de qualité). Mais je l’ai dit au début, je ne suis pas objectif quand je parle de Burton…

Laisser un commentaire