Sillage, tome 9

Petit à petit, lentement mais sûrement, j’avance dans cette série qui me plaît de plus en plus…

Sillage, c’est donc une série de Space-opera. Sillage, c’est un convoi extraordinaire d’innombrables vaisseaux traversant les galaxies, habité de multiples peuples. Au milieu de ces milliers de races est arrivée Nävis, une humaine, la dernière représentante de son espèce ; et en tant qu’humaine, c’est la seule dont les pensées ne peuvent être lues. Engagée comme agent de la Constituante (l’organe dirigeant de Sillage), elle va se voir confiées des missions très diverses. C’est donc par ce personnage charismatique (intelligente, grande gueule, sexy, humaine…) que le lecteur découvre l’univers de Sillage. Au fil des tomes, il gagne en profondeur, on découvre des secrets parfois très inavouables. Comme dans ce tome 9, Infiltrations, où Nävis infiltre un groupe de terroristes extrêmistes. Encore une fois, on va s’apercevoir que les gentils ne sont pas toujours si gentils que ça, que les méchants ne sont pas simplement méchants « parce que… »
Intrigue tordue, sales coups, retournements de situations, choix difficiles, dessin énergique pour des scènes d’action, tous les ingrédients sont au rendez-vous. Les auteurs nous entraînent encore une fois sur les pas de leur héroïne et c’est avec un plaisir non dissimulé que je les suis.
Nan y’a pas à dire, Sillage me plaît vraiment beaucoup. A chaque lecture, cela me relance dans mon idée d’en faire un jour une adaptation en jeu de rôles ; quand j’aurai le temps…

Laisser un commentaire