Label Suisse 2008

Ce week-end, c’était le grand ramdam de la musique suisse à Lausanne

Ce week-end à Lausanne, y’avait l’ouverture du Comptoir Suisse, la Coupe Davis, et surtout, dans le cadre de l’inauguration du nouveau metro, le festival Label Suisse. Troisième édition de ce grand rendez-vous des musiques suisses, organisée par le boss du Paleo Festival, combinée donc à l’inauguration du M2, avec plein de bons moments. Déjà dans l’idée, ces multiples scènes gratuites répandues dans la ville, avec toujours du monde ; les scènes officielles mais aussi d’autres lives organisés en parallèle, pour tous les goûts. Contacts, rencontres, lien social, j’adore. Faudrait s’ouvrir plus souvent comme ça. On est donc allés y faire quelques tours…
Y’a eu François Vé, dont j’ai déjà dit ailleurs dans ce blog tout le bien que je pensais de son album et de ses live. Alors le voir là dans la superbe Salle Métropole, c’était vraiment sympa. Je suis super content pour lui qu’il ait pu se produire dans ce haut lieu lausannois. Rien à redire sur ce concert… Super content.
On a aussi vu Jeremie Kissling et Pendleton en live sur la petite scène de Grancy. Bande de petits comiques, ces deux lurons sont de vrais amis, et ça se voit sur scène : quelle connivence, quelle ambiance. Ces deux talentueux personnages qui animent les scènes locales (et plus lointaines) depuis un bon petit paquet d’années dans des groupes divers sont vraiment de grands messieurs de la musique. Bravo donc…
Et puis y’a eu le show DJ du samedi soir, avec DJ Leclerc qui nous a fait un « back to the 80’s » comme il en a le secret. Endiablé et enflammé, au Café de Grancy transformé en club le temps d’un week-end. Enorme, un retour plusieurs années en arrière à l’époque de fêtes terribles tous les week-ends, plusieurs soirs par week-end. Je sors moins, mais c’est toujours très plaisant de retrouver ces soirées avec ces gens. Par contre, l’âge n’aidant pas, les jambes ont vraiment de la peine aujourd’hui.
Et puis bon, n’oublions pas Sanshiro, le pote qui fait de la chanson pour enfants. Troisième album. Et un live toujours aussi agréable, même pour les parents. Bravo Sanshiro, continues comme ça.
Enfin voilà, ça faisait longtemps que j’avais pas eu autant de musique sur un week-end, j’en ai pris plein les oreilles (et même plein les jambes hehe). Un grand moment, tout ce qu’il faut pour découvrir qu’on a par chez nous de grands artistes. Suffirait de les aider un peu plus à mon avis. Parce que pour le moment, avoir DJ Bobo comme artiste reconnu à l’étranger, ça fait vraiment tache…

Laisser un commentaire