Tenacious D in The Pick of Destiny

Si, Tenacious D, le fabuleux groupe emmené par le terrible Jack Black, ben y’a un film avec eux…

Fan absolu du clip de Tribute, je ne pouvais pas passer à côté de The Pick of Destiny. Je ne m’attendais pas à du subtil, j’ai pas été déçu. C’est du gros lourd qui tache. Un humour digne du troupeau de pachydermes en rut surgissant dans la frêle savane. C’est très con, mais qu’est-ce que c’est bon. Mais con. Mais bon. Enfin bref, vous l’aurez compris, pas de cinéma intellectuel qui se la pète par ici.
L’histoire tient aux deux hommes du groupe : JB et KG. Né dans une famille ultra-catho et conservatrice, le pauvre JB est brimé dans son amour du rock, aussi s’enfuit-il pour aller vivre sa passion sur les routes. Jusqu’au jour où, adulte, il rencontre le guitariste virtuose KG avec lequel il monte un groupe. Et afin d’en faire le meilleur groupe du monde, ils suivent la légende du plectre de la destinée qui aurait été possédé par toutes les grandes stars du rock. Et voilà, c’est tout. Pas de belle morale, pas de second degré recherché ou autres subtilités. Juste un buddy movie avec ces deux énergumènes, un parcours ponctué de moments d’anthologie et soutenu comme il se doit par une bande son rock’n’roll essentiellement due au groupe Tenacious D. De bons éclats de rire, de l’humour très gras, voire pipi-caca. Et on y est.
A côté de nos deux potaches, dont un Jack Black survolté au mieux de sa forme, on notera la prestation de Dave Grohl (oui, celui de Nirvana et Foo Fighters, que je l’ai pas reconnu, joli déguisement) ou de Ben Stiller (complètement trippé, superbe). Et puis bon on relèvera encotre à la réalisation de cet OVNI la présence de Liam Lynch, le fou furieux à l’origine de United States of Whatever

Laisser un commentaire