Machete et The Expendables : l’attente

Deux trailers, deux films qui vont déchirer, on attend de pied ferme…

D’habitude je parle de films que j’ai vu et sur lesquels je donne mon avis. Là je vais juste vous faire part de mon impatience et de mon trépignement du pied. A l’origine de cet état de nervosité et d’attente, deux films, passant par deux trailers, qui me font juste vachement de l’oeil. Je sens que l’attente va être très longue, mais qu’est-ce que je me réjouis! Jetons donc un coup d’oeil à ces deux sérieux prétendants au titre du Film d’action de l’année 2010…

Machete

Né comme une fausse bande-annonce dans Planet Terror, et déjà ça me faisait tilter à ce moment-là, Machete est devenu un vrai film sous la direction de Robert Rodriguez évidemment. Au programme, un tueur mexicain qui se fait doubler par ses employeurs, laissé pour mort, et qui va revenir se venger. On sent le scenar qui tient à la limite sur une feuille de PQ avec une police 24 au moins. On tartine le fond d’une vague idée d’intégration et de reconnaissance sociale d’une minorité avec nue pointe d’attaque contre le racisme pour se donner bonne figure. Mais surtout on fait monter la sauce avec des scènes d’action à vous laisser pantois et qui se prennent pas le chou dans le réalisme ; ici, le fun l’emporte. Une bonne couche de casting de rêve et le tour est joué…

Danny Trejo pour commencer, qui passe de ses multiples seconds rôles marquants à un premier rôle de qualité ; avec sa gueule, on sent tout de suite le héros subtil qui fonctionne au sex-appeal. Mais ajoutons Robert de Niro 8comment l’ont-ils attiré dans un tel délire?), Steven Seagal (pour un duel au katana contre Machete qui s’avère d’enfer), Don Johnson (il existe encore?), Cheech Marin ou encore Jeff Fahey (Lapidus, si si). Et du côté féminin, ça déchire aussi, avec par exemple Michelle Rodiguez, Jessica Alba, Rose McGowan (sans mitrailleuse à la place de la jambe), et même Lindsay Lohan (je savais pas qu’elle faisait autre chose que des apparitions dans les pages people). Une sacrée brochette donc pour un film délirant plein d’action pas crédible du tout. Mais que du bonheur en perspective… C’est loin, septembre…

The Expendables

L’autre gros morceau attendu, pour aôut cette fois, c’est The Expendables, un film qui pue la testostérone à des kilomètres avec la brochette d’acteurs d’action la plus énorme depuis bien bien longtemps. Ode aux films d’action ayant bercé ma jeunesse, mêlé aux nouvelles stars du genre, on y aligne des noms comme Sylvester Stallone (aussi à la réalisation), Jason Statham, Jet Li, Dolph Lundgren, Eric Roberts, Mickey Rourke, Bruce Willis, Arnols Schwarzenegger (si, le gouvernator himself), ou encore Danny Trejo (encore lui). Nettement moins de filles ici, mais citons quand même Charisma Carpenter pour la route. Et tout ça pour l’histoire d’un groupe de super mercenaires envoyés buter un dictateur…

Au programme, baston, gnons, gros guns et muscles en action…

2 réflexions au sujet de « Machete et The Expendables : l’attente »

  1. Ouais, machete c’est juste pour rire… Et comme je dis toujours un film avec une minigun dedans ne peut pas être foncièrement mauvais.

  2. Quand au expendables, il y a à l’affiche le seul catcheur ayant fait un film pas trop minable : Stone Cold Steve Austin. un gage de qualité… si, si.

Laisser un commentaire