Archives par mot-clé : action

Thor – Ragnarok

Bon alors l’autre soir avec les copains des soirées bière-burger-ciné, on est allés voir le nouveau Thor… et ce fut un très bon moment. Le meilleur des 3 films Thor sans hésiter (mon avis sur le 1er et le 2eme), et l’un des tout bons Marvel, ne serait-ce que parce qu’il ne se prend pas du tout au sérieux et qu’il n’hésite pas à aligner les délires sans complexes. Continuer la lecture de Thor – Ragnarok

Kingsman – The Golden Circle

C’est tout plein d’un enthousiasme débordant que je suis allé voir ce film, encore sous le charme du visionnement du 1er Kingsman. Et j’en suis ressorti vraiment très content car ce deuxième opus est un putain de bon film d’action. Matthew Vaughn (Kick-Ass, X-Men First Class,…) reprend avec un joli succès ce style de James Bond survolté et irrévérencieux sous amphétamines pour nous sortir un très bon résultat. On est dans uns suite, on a donc droit au traditionnel « toujours plus », mais la suite est ici travaillée et tient la route. Continuer la lecture de Kingsman – The Golden Circle

Malheur aux gagnants

Paris, 1935. La loterie nationale est organisée par l’amicale des gueules cassées, ces anciens combattants revenus salement amochés de la guerre. Oui mais voilà, quand les deux derniers gagnants de la loterie meurent, cette dernière est mise en péril, et avec elle le fonctionnement de l’amicale. Un trio de gueules cassées va être chargé de mener l’enquête, partant de deux morts que la police ne considère pas comme liées, et jouant de cette coïncidence pour se retrouver pris au beau milieu d’une jolie conspiration qui va assez loin. Continuer la lecture de Malheur aux gagnants

Baywatch

Les plages de Malibu, ses sauveteurs/-euses en rouge, son soleil, sa frime, ses mecs bodybuildés, ses bonasses en maillots, son sable chaud, voilà les principaux éléments de la fameuse série Alerte à Malibu repris dans cette version cinéma. Alors soyons bien clairs, c’est un nanard assumé, du genre avec un humour au ras des pâquerettes, un scénario qui ne vole pas plus haut, et une capacité à laisser le cerveau s’endormir. C’est con mais c’est bon quand même. Parce que justement prix au au moins 8ème degré. Dès la scène d’ouverture et l’apparition du titrage, on a compris que l’on est dans de la déconne à deux balles qui ne se prend pas le chou et ne cherche pas à péter plus haut que son cul. Continuer la lecture de Baywatch