Votations du 17 juin 2012

Dimanche c’était jour de votations en Suisse… Encore une fois, eh oui. Pour une fois, j’ai fait le neinsager, et pour une fois j’ai tout voté comme la majorité. Ca fait plaisir. Trois sujets fédéraux à l’ordre du jour…

Initiative sur l’épargne-logement

Tout comme il y a 3 mois, ce nouveau projet sur l’épargne-logement a été écarté ; avec encore plus de vigueur cette fois. Pourquoi? Eh bein parce que les Suisses sont certes probablement prêts à devenir propriétaires, mais pas à n’importe quel prix. Je ne vais pas m’étendre là-dessus, mes idées et arguments restant les mêmes qu’en mars.

Initiative sur les traités internationaux

L’ASIN (association pour une Suisse indépendant et neutre) avait lancé une initiative pour que le peuple ait à se prononcer à chaque traité international signé par le pays. Waow! Déjà que l’on vote quatre fois par an, avec des taux de participation en-dessous de 50%. Là on devrait voter toutes les deux semaines, sur des sujets souvent très précis et techniques auxquels la plupart des gens ne peuvent rien comprendre car correspondant aux domaines de spécialistes. Et puis on a l’outil du référendum permettant justement de demander une votation populaire sur tel ou tel traité. Un succès de cette initiative n’aurait rien apporté de très démocratique à notre fonctionnement, pas de transparence non plus, et surtout énormément de blocages et de risques de fermetures envers l’extérieur. l’ASIN et l’UDC n’ont toujours pas compris que l’on ne peut pas vivre sous une cloche mais que l’on doit collaborer étroitement avec le reste du monde.

Révision de la loi sur l’assurance maladie

Débat houleux et chaud autour de ce fameux concept de « managed care ». Le système de réseaux de santé tel que présenté a été balayé par une large majorité de votants. Punissant ceux qui veulent garder un libre choix du médecin, n’offrant pas de garanties quand à la qualité des réseaux, mal conçu, compliqué, lourd, donnant trop de pouvoir aux caisses, il n’a pas convaincu. Certes sur le fond, les « réseaux de soin » sont intéressants pour diminuer les coûts de la santé. Mais il reste certains aspects que les gens refusent que l’on touche ; et le libre choix du médecin en fait partie. J’avais déjà discuté la chose quand le sujet était passé aux chambres fédérales. A noter que la voie est toujours ouverte pour l’initiative sur la caisse unique publique, que je vous invite à signer.

Et au niveau cantonal…

Le canton de Vaud votait également, pour légiférer sur l’assistance au suicide, une grande première en Suisse. Une initiative lancée par l’association Exit demandait de permettre l’assistance au suicide dans les divers EMS du canton. le contre-projet du gouvernement proposait de le permettre aussi mais avec bien plus de contrôles et d’encadrement. Clairement pour moi cette assistance au suicide doit être acceptée. Mais par contre j’ai eu beaucoup de peine à me décider. D’un côté j’avais peur des possibles abus et raccourcis que pouvait donner la solution Exit ; de l’autre je trouvais dommage pour la détermination personnelle et la liberté individuelle la solution cantonale. C’est ce contre-projet qui l’a emporté. Au moins l’un des deux est passé, c’est toujours ça de pris.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.