Jack Reacher

Jack-Reacher-poster-internationalL’autre soir je me suis fait une petite soirée « film d’action » avec ce Jack Reacher, sympathique film pour lequel Tom Cruise le producteur engage Tom Cruise l’acteur pour faire gagner des sous à Tom Cruise le type avec un gros compte en banque. A la base, Jack Reacher est le héros d’une série de bouquins, et en reprenant la franchise Tom Cruise avait l’idée d’en faire une saga cinématographique histoire de contrer la série Bourne voire James Bond ; l’échec commercial de ce premier film a refroidi quelque peu les ardeurs des studios, je crois. Il faut dire que ce film n’est pas mauvais certes, mais ce n’est pas non plus un grand moment. Et il n’apporte pas grand chose au genre. Sur un scénario assez convenu sans véritable surprise, on a un enchaînement de scènes plutôt classiques avec une réalisation et un jeu d’acteur n’ayant rien d’exceptionnel 8allant du vraiment plat pour le flic black à une prestance et une attitude sympa pour le bras droit du méchant).

Cinq personnes n’ayant aucun lien entre elles sont abattues par un sniper, un tireur fou embusqué. Les indices amènent très vite la police à arrêter un homme qui aura pour seule défense la volonté d’appeler Jack Reacher. Oui mais Jack Reacher on ne le trouve pas comme ça. Ancien militaire haut de gamme avec toutes les médailles possibles et imaginables, ancien enquêteur dans la police de l’armée, il a disparu de tous les radars, n’a pas de permis, pas de carte de crédit, pas d’abonnement téléphonique, et il n’existe tout simplement plus. Bon, quand un gars débarque vers la police en disant s’appeler Jack Reacher, tout le monde le croît sans preuves du coup. Et il va enquêter pour comprendre ce qui se cache sous cet événement. bien évidemment il y a plus là-dessous que ce que la police y a vu, et bien entendu notre super-héros qui sait aussi bien se battre que chercher des indices va lever un gros lièvre. Bastons, twists scénaristiques, courses-poursuites, jolies filles, tout y est pour une recette connue mais efficace.

Jack Reacher permet de passer un moment sympathique sans trop avoir besoin de réfléchir. Il fait plaisir par son aspect légèrement bad boy. Oui Jack Reacher n’a aucune existence officielle, il peut se permettre de ne pas respecter la loi et de contourner les protocoles. Mais cet aspect reste léger ; après tout c’est Tom Cruise, faudrait pas trop égratigner son image (et franchement on aurait aimé développer ce côté, avec un film plus sombre et gritty). Quelques scènes d’action sympathiques, une jolie course-poursuite, on ne peut pas se plaindre, le contrat est rempli. Mais au minimum vital. Faut pas attendre un grand film non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.