[Cannes 2019] Kikafé?

  • Auteur : Jonathan Favre-Godal
  • Illustrateur : Steeve Augier
  • Edité par : Blue Orange
  • Distribué par : Blackrock
  • Age conseillé : 6+
  • Nbr de joueurs : 3 à 6
  • Durée estimée : 15’

L’avis de Fred :

Nominé à l’As d’Or catégorie enfants, ce jeu m’intriguait beaucoup. Le thème, les illus, la petite boîte pas chère. J’ai craqué. Alors je triche un peu car, si j’ai ramené le jeu de Cannes, je n’y ai pas joué là-bas mais une fois à la maison en famille. Mon seul regret? Le festival était en rupture de boîtes françaises et seule la boîte anglaise était dispo ; les règles sont en multilingue, c’est bon, mais le titre est du coup “Who did it?” et c’est moins drôle.

De quoi qu’on parle? Un des animaux de compagnie a fait caca dans le salon (ou pour varier a lâché une caisse dans la voiture ou a boulotté tout le rôti,…) Chaque joueur a une série de cartes représentant les mêmes 6 animaux, avec leurs têtes trop mignonnes de “non mais c’est pas moi”. Le plus jeune joueur pose l’une de ses cartes, par exemple son chat et dit que non c’est pas son chat qui a fait, il pense que c’est un autre animal qu’il doit nommer : “non c’est pas mon chat qui a fait, je pense que c’est une tortue” A ce moment, c’est au joueur le plus rapide (sauf celui qui vient de parler) de poser sa tortue pour innocenter celle-ci (“nan c’est pas ma tortue, mais je pense que c’est un hamster”) ; on peut bien sûr choisir le même animal (“nan c’est pas ma tortue, mais c’est une autre tortue”). Le but est d’innocenter tous ses animaux. Si le joueur annonce un animal que plus personne d’autre n’a en main, il a accusé faussement et perd donc la manche (hop un jeton crotte pour lui) ; si tous les joueurs sauf un se sont débarrassés de toutes leurs cartes, le dernier en lice perd la manche et reçoit un jeton crotte. La partie s’arrête dès qu’un joueur a 3 jetons crottes, et c’est celui qui en a le moins qui l’emporte.

On a là un jeu de rapidité. Quand un joueur dit “je pense que c’est un…”, il faut vraiment foncer pour poser sa carte en premier. On se retrouve avec un concept un peu “Jungle Speed” à s’exploser les mains ensemble sur le tas de cartes au centre de la table ; attention aux ongles longs et aux bagues richement ornées. Après quelques tours, le jeu prend aussi un virage plus réfléchi car la mémoire entre en jeu ; il faut se rappeler quels animaux sont encore en lice, et ce sans que l’on puisse regarder le tas de cartes jouées. Cet aspect rajoute une certaine finesse au jeu, et ça fait plaisir.

Alors oui c’est un jeu très famille/enfants. Simple, court, très accessible, au thème très basique (j’aurais presque dit “thème très pipi-caca”). On aime ou on n’aime pas. Mais comme petit jeu d’ambiance pour détendre l’atmosphère et rigoler un coup, je pense qu’il fait très bien son office. Il a d’ailleurs bien fait rire plus d’un adulte lors d’une animation ludique où je l’ai fait tourner récemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.