Celle qui a tous les dons

J’ai entendu parler de ce bouquin quand est sorti le film il y a quelques années ; je ne l’ai pas regardé mais j’ai mis le livre dans ma pile il y a quelques temps. L’auteur, M.R. Carey s’est basé sur l’une de ses nouvelles pour écrire le roman en parallèle du scénario du film.

On se trouve dans un futur post-apocalyptique. Cela fait 20 ans qu’une maladie a ravagé l’Humanité en transformant la plupart des gens en affams, des êtres avec comme seul but de se régaler en bouffant de l’Humain. L’épidémie s’est très vite répandue ; si les victimes ne sont pas bouffées complètement, elles deviennent elles-mêmes de nouveaux affams. Parmi les Humains survivants, il y a ceux qui se déplacent en bandes sauvages détruisant tout sur leur passage et ceux qui se terrent dans des bases militaires fermées. On va se concentrer sur l’une de ces bases où des scientifiques font des expériences sur des enfants affams particuliers, car capables de réflexion et de discernement. Comprendre pourquoi pourrait permettre de trouver un médicament contre la maladie. Mélanie est la plus douée de ces enfants ; surdouées même. Les choses vont partir en sucette, le camp se faire démolir et un petit groupe de survivants (dont Mélanie) vont se retrouver sur les routes, tentant de rejoindre une autre base. Ils vont apprendre beaucoup de choses pendant leur voyage. Jusque là, ça spolie pas trop car c’est encore dans la bande-annonce.

le bouquin est pas mal… On y trouve de bonnes idées, des trucs sortant du standard du genre, mais il y manque quand même quelque chose pour en faire un truc vraiment bien. Alors déjà on est sur une histoire d’infectés, pas de zombies. On a droit à des explications scientifiques sur ce qui arrive aux victimes, comment et pourquoi. Une bonne partie du bouquin repose là-dessus et d’ailleurs l’un des principaux protagonistes ne pense qu’à ses recherches sur le sujet. On a aussi des infectés gardant une part d’humanité ; toutes les parties racontées du point de vue de Mélanie sont très fortes et montrent très bien ce qui se passe dans sa tête. L’évolution du personnage, qui prend conscience de ce qu’elle est au fur et à mesure, est vraiment impressionnante et très bien amenée ; j’ai bien aimé la début qui nous pose la situation du point de vue de Mélanie, ne connaissant rien à la réalité, ne sachant pas ce qu’elle est, avec la découverte petit-à-petit des horreurs se dissimulant là-derrière. . On a vraiment une explication, on passe dans la tête d’un infecté pour le comprendre et finalement s’y attacher, ce qui est très rare dans les films/livres de zombies/infectés où ces derniers sont en général une menace informe. Et puis il y a cette fin, pas du tout ce à quoi je m’attendais, mais très sympathique et surprenante.

Par contre, autant Mélanie est un personnage complexe qui évolue, autant les autres membres du groupe sont assez archétypiques, limite clichés. Alors oui du coup on a vite saisi leurs motivations et tout, mais ils manquent clairement de finesse, de touches particulières.

Il y aussi l’écriture. Des phrases courtes, simples, rapides, un style permettant donc de lire rapidement. Des chapitres courts avec des cliffhangers qui font qu’on a envie d’aller au bout et d’en savoir plus. Avec l’utilisation du présent, histoire de bien nous plonger dedans comme si on le vivait vraiment de l’intérieur. Bon, alors je n’ai lu que la vf, mais franchement la qualité d’écriture n’est pas terrible. C’est tout-à-fait lisible hein, on n’est pas dans l’insupportable, mais c’est trop léger.

Au final on est un peu dans le film série B sympa qui se laisse voir mais qui ne restera pas dans les mémoires. On a pas mal de bonnes idées mais mêlées à d’autres éléments qui délayent un peu trop la sauce. Dommage car il y avait matière à faire bien mieux. Un bouquin qui se lit avec plaisir mais pas de passion non plus. Et qui vaut surtout pour sa variation sur le thème connu du zombie/infecté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.