U.C.C. Dolores

Et hop, une petite BD que j’ai chopée au passage parce que la couverture m’a interpelé.

On est ici dans la SF, un univers pas localisé, pas daté, mâtiné d’ambiance un peu fantasy par endroits, et d’une teinte de western également. Il y a visiblement pas mal de peuples divers, mais quand même très anthropomorphes, même si tout va tourner autour d’humains. Dans un couvent d’une grande religion, une jeune orpheline atteint ses 18 ans et doit du coup aller se balader hors de ces murs. Elle découvre son héritage familial, à savoir un vaisseau de guerre du genre bien bourrin nommé le U.C.C. Dolores. A la recherche d’un pilote, elle va découvrir un gars bourru et agressif qui la suivra dans son épopée. Avec l’aide d’un mécano un peu particulier vivant sur le vaisseau, ils vont naviguer dans l’espace à la recherche des secrets de la famille de l’héroïne, avec sur leurs traces des gens peu recommandables.

Bon ben clairement ce premier tome sert d’introduction et pose beaucoup de questions sans vraiment répondre encore à grand chose. Prévue en trois tomes, cette série devrait donc aller rapidement au bout des choses et je sens que nos héros n’ont pas fini d’aller de surprise en surprise. D’autant que l’annonce des deux autres tomes est faite pour fin de l’année et courant de l’année prochaine, donc un délai tout-à-fait raisonnable finalement.

Cette BD est une création de Didier Tarquin, le dessinateur de Lanfeust de Troy et plusieurs de ses spin-off divers (c’est pas rien quand même). Il travaille ici avec sa compagne Lyse qui fait beaucoup office de coloriste. Je dois dire que le monsieur a quand même salement bien pris de la bouteille quand je repense aux premiers tomes de Lanfeust ; déjà que j’avais noté sa progression sur cette série-là, mais alors ici le niveau de dessin est assez dingue. Avec un character design bien pensé, pour nous présenter des personnages attachants et intéressants, mais aussi une grosse réflexion quand à l’apparence de l’univers. Des lieux très variés (de l’intérieur du monastère à la ville très cyberpunk-SF, en passant par les intérieurs du vaisseau ou la planète où ils se retrouvent) et bien foutus. Bref, c’est vraiment du très beau boulot.

Je me suis vraiment bien laissé prendre à cette lecture. Autant visuellement que sur l’histoire, c’est très bon et j’attends beaucoup de la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.