Archives de catégorie : BDs

I Hate Fairyland

Nous voilà devant un comics trash, violent, méchant, gore, délirant, et complètement barré. Sous ses apparences de joli petit truc bien dessiné et de monde de contes de fées, cette série se révèle très vite bien adulte ; un petit côté Happy Tree Friends je dirais.

On y suit Gertrude, petite fille aspirée par la moquette de sa chambre qui se retrouve prisonnière du monde merveilleux et magique de Fairyland. Continuer la lecture de I Hate Fairyland

Les aventures extraordinaires de Dog Mendonça et Pizzaboy

Balade dans la librairie et là de loin je vois une BD et je me dis que la typo du titre fait très « Jack Burton » ou « Indiana Jones ». Je m’approche, le titre, l’illustration de couverture m’intriguent, et hop me voilà happé par le texte en quatrième de couverture. On y suit à Lisbonne un livreur de pizza un peu glandeur qui se fait voler son scooter. Le récupérer l’amènera à se plonger dans une face obscure de la ville qu’il ne connaissait pas puisque démons, gargouilles, loups-garous, zombies et autres existent bel et bien. Notre héros fera donc équipe avec un détective privé taciturne, une petite fille possédée et une tête de gargouille qui ne se tait jamais. Contre des voleurs d’enfants et des nazis zombies. Rien que ça. Un bien beau programme. Continuer la lecture de Les aventures extraordinaires de Dog Mendonça et Pizzaboy

Il faut flinguer Ramirez

La couverture enflammée de cet album et son titre m’ont tout de suite attirés. Une lecture du dos et un feuilletage plus tard, je repartais avec pour le déguster en toute tranquillité. Et ce fut un grand plaisir. Cette création de Nicolas Petrimaux est le 1er tome d’une série qui s’annonce sous de très bons auspices. Continuer la lecture de Il faut flinguer Ramirez

Batman – The Dark Prince Charming

Ce diptique de BD est une petite révolution en soi car Marini s’avère être le premier auteur de la tradition franco-belge (même s’il est italien et habite en Suisse) à obtenir le droit de créer une aventure de Batman. Marini c’est Gipsy, L’Etoile du Désert, Rapaces, Le Scorpion, bref pas n’importe qui. J’aime beaucoup ce qu’il fait, son trait, ses couleurs, son style aussi bien narratif que visuel. Et là il s’attaque à un des plus grands monuments, un personnage mythique. Continuer la lecture de Batman – The Dark Prince Charming