[Cannes 2019] Pocket Mars

  • Auteur : Michał Jagodziński
  • Illustrateur : Jarosław Wajs
  • Edité par : Grey Fox Games
  • Distribué par : 2 Tomatoes
  • Age conseillé : 10+
  • Nbr de joueurs : 1 – 4
  • Durée estimée : 15-30′

L’avis de Jon :

Pocket Mars est un petit jeu que nous avons eu la chance de tester sur le stand de 2 Tomatoes, éditeur espagnol connu pour avoir des produits surprenants.

Comme son nom l’indique, cette boîte de jeu peut tenir dans une poche (relativement grande hein, faut pas non plus espérer la glisser dans des jeans slim) et nous met à la tête d’un groupe de Terriens voulant coloniser la planète orange.

Devant nous, un groupe de meeples constitue notre groupe de colons. Une carte représente un vaisseau spatial sur lequel vont venir les meeples en transit pour mars, et un compteur sur le vaisseau indique notre niveau d’énergie. Enfin, 5 bâtiments communs à tous les joueurs sont présents sur Mars, c’est là que viendront se poser les nouveaux arrivants. En plus d’une couleur, chacun de ces bâtiment possède un pouvoir spécifique.

Chaque joueur possède à tout moment 4 cartes : 2 en main face cachée et 2 posées sur la table face visible. Ces dernières constituant ce qui s’appelle le “prep module”. Les différentes cartes ont, en plus d’une couleur associée à l’un des bâtiment présent sur Mars, deux pouvoirs spécifiques ; le premier s’activant si la carte est jouée depuis sa main, le deuxième si elle est activée depuis le prep module.

Les joueurs effectuent une action à tour de rôle. Les actions possibles sont : envoyer un colon sur la navette, jouer une carte soit de sa main soit de son “prep module” soit de celui d’un adversaire, ou encore défausser une carte pour gagner de l’énergie. Lorsqu’une carte est jouée depuis la main, son pouvoir spécifique est activé et c’est tout. Au contraire, lorsqu’une carte est jouée depuis un “prep module” elle sera placée sous le bâtiment correspondant. Si la valeur de la nouvelle carte est plus grande que celle de la carte précédente, on pourra faire entrer un colon dans le bâtiment. On profitera également de la capacité de la carte jouée et de celle du bâtiment sous laquelle elle vient d’être placée. Au contraire lorsque l’on joue la carte depuis le “prep module” d’un adversaire c’est lui qui bénéficiera de l’effet de la carte, on se contentera du pouvoir du bâtiment sous lequel elle est placée.

La partie se termine lorsqu’un joueur a réussi envoyer tous ses meeples sur Mars. Ils rapportent alors des points en fonction des zones des bâtiments sur lesquelles ils se trouvent. On aura encore des points bonus pour avoir quelqu’un dans chacun des bâtiment ou 4 colons ou plus au même endroit.

Malgré son petit format, Pocket Mars est un jeu très intéressant. La mécanique est assez simple, elle est assimilée en quelques tours à peine, mais demande de bien réfléchir pour optimiser au maximum ses actions. En particulier le fait de pouvoir utiliser les cartes du “prep module “ de ses adversaires permet de bien pourrir leur stratégie. Le thème SF est très bien rendu avec des graphismes nous mettant dans l’ambiance et des pouvoirs, des cartes, et des bâtiments cohérents. Pocket Mars est selon moi un très bon jeu qui est malheureusement passé un peu sous les radars. A tort, clairement!  

L’avis de Julian :

Comme le dit si bien Jon, 2 Tomatoes nous a habitué à de très bonnes surprises, et Pocket Mars en est une. Même si le thème me parle énormément, et que du coup mon avis est très subjectif, j’ai trouvé le jeu assez simple et fluide, tout ce que l’on recherche pour un jeu de ce gabarit. Rajouter à cela une certaine interaction et le tout est parfait!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.