[Cannes 2019] Railroad Ink

  • Auteurs : Lorenzo Silva et Hjalmar Hach
  • Edité par : Horrible Games et CMON Limited
  • Distribué par : Asmodée
  • Age conseillé : 8+
  • Nbr de joueurs : 1 – 6
  • Durée estimée : 30’

Tous les articles sur le festival

L’avis de Laura :

J’ai adoré ce jeu ! Bon d’accord, je travaille dans les transports, donc la thématique me parle.

Le but est de créer des réseaux de chemins de fer et des réseaux de routes continus pour relier le plus d’entrées et de sorties possible par un même réseau. Pour ce faire, vous avez à disposition un plateau quadrillé avec uniquement des débuts de réseau sur les bords extérieurs du plateau. Chaque joueur à son tour va lancer 4 dés qui représentent des tronçons de rails entremêlés de routes, ou des tronçons de route uniquement, ou des tronçons de rails uniquement, ou un rail qui se termine dans une gare et devient une route, selon différentes bifurcations possibles. Vous êtes obligé d’utiliser les 4 dés mais à vous de voir la meilleure combinaison qui s’offre à vous ! Utiliser un dé signifie dessiner sur votre plateau l’image du dés pour développer vos réseaux de rails et de route. Les images sur les dés peuvent être utilisées en miroir.

Au bout de sept lancés (ou 7 manches), vous avez rempli 31 cases du plateau et si possible minimisé les culs-de-sac (des points en moins) et utilisé les cases centrales (des points en plus). Les 3 cases bonus sont remplies à l’aide des 6 tronçons spéciaux disponibles pour chaque joueur. Chaque tronçon spécial ne peut être utilisé qu’une seule fois et permet de débloquer ses réseaux. La route la plus longue et le rail le plus long rapportent aussi des points bonus. Le décompte des points peut démarrer.

Outre la thématique qui me parle, ce jeu allie un peu de dessin, des possibilités quasiment infinies d’optimisation, une bonne dose d’anticipation et de vision spatiale, le tout dans un temps de jeu très agréable. Il peut être joué en se prenant la tête ou en essayant des voies diverses en suivant son instinct. Si vous aimez les interactions entre les joueurs, ce jeu n’est pas pour vous ; mais si vous aimez développer votre potentiel sans qu’on vous pourrisse la vie, ce jeu, bien illustré, vous plaira. 

De plus, plusieurs extensions existent qui permettent de varier encore plus les plaisirs ! Alors… en voiture Simone !

L’avis d’Alex :

 j’ai adoré ce jeu tout simplement car je possède déjà La Route des vignes, et ici le principe est le même sauf qu’au lieu d’avoir les cartes, on a des dés ; ce qui est déjà beaucoup plus joli. De deux, graphiquement je trouve que c’est très réussi et en plus le fait de construire son réseau ferroviaire sur un mini whiteboard renforce mon idée que ce jeu a vraiment les bases pour supplanter ses prédécesseurs. Pour moi c’est un jeu à posséder absolument et de plus, ce qui est intéressant c’est que vous si vous possédez l’autre version du jeu (rouge ou bleu) vous pourrez jouer jusqu’à 12 personnes, ce qui est extrêmement rare pour des jeux de société. Bref, dépêchez vous car je pense qu’il sera vite en rupture de stock.

L’avis de Julian :

Un énième roll and write que je me réjouissait de tester au vu du thème que j’affectionne énormément. En effet, construire un réseau (peu importe de quoi) me paraît parfaitement adapté à cette mécanique. Cependant, ce thème est déjà largement exploité et ce jeu, même si il me plaît et qu’il est bon, ne va pas révolutionner le genre, et risque de faire doublon dans ma collection. Par contre, si vous ne possédez pas ce genre de jeu, je ne peux que vous le conseiller!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.