Virée à Nantes : Les Machines de l’Île, le jardin des plantes et la Fabrik à Jeux

Ça fait quelques années que les images des Machines de l’Île me font rêver. Il faut dire que j’aime bien le steampunk, et qu’en plus ces constructions ont un côté fascinant et onirique. J’ai donc finalement craqué et fait le trajet jusqu’à Nantes ; mais comme c’est pas la porte à côté, j’en ai profité pour voir 2-3 autres trucs dont je vais vous parler aussi, comme le magnifique Jardin des plantes ou le café ludique la Fabrik à Jeux. Vous trouverez les photos par ici.

L’île de Nantes avait son lot de chantiers navals qui ont été stoppés il y a quelques années. La ville a fait un appel d’offre pour faire vivre l’endroit et c’est la compagnie La Machine qui a remporté le truc (en résumé très bref, les vrais connaisseurs me pardonneront les raccourcis). L’endroit est devenu un fascinant lieu d’exposition, de fabrication, de créativité et d’expérimentations. Dans un immense bâtiment d’ancien chantier naval œuvrent des centaines d’artisans de talent pour construire les machines improbables rêvées par les dirigeants et concepteurs. Bois, métal, matériaux divers, machineries, pistons, articulations, tout s’y imbrique. De l’autre côté une galerie ouverte au public où les futurs créations encore sous forme de prototypes peuvent être observées lors de démonstrations données par les passionnés de la compagnie (qui sont aussi machinistes et des conteurs sympathiques souvent pleins d’humour). Le projet emblématique des Machines, c’est le Grand Éléphant, une construction mobile d’une douzaine de mètres de haut représentant un pachyderme géant et mécanique capable de se déplacer (certes lentement) et qui permet donc une balade. L’éléphant bouge, tourne la tête, avance ses pattes, tourne sa trompe qui peut arroser le public, cligne des yeux et barrit. De l’intérieur on peut voir les articulations bouger et se mettre en branle. L’expérience est assez dingue. A côté on a le Carrousel des Mondes Marins, un manège à trois étages comprenant plusieurs dizaines de machines sur lesquels on peut embarquer ; une fois le tour démarré, on peut par un subtil jeu de manettes faire bouger et réagir les constructions, ce qui offre au public un spectacle coloré et enivrant auquel tout un chacun participe lors de son tour en manège. La galerie abrite les prototypes des différents éléments du futur Arbre aux Hérons, gigantesque construction prévue pour dans 5-6 ans genre 35 mètres de haut avec tout un parcours dans les branches et des collections de bestioles mécaniques plus ou moins bizarres perdues dedans ; ça donne l’eau à la bouche et j’y retournerai quand ce sera terminé, c’est certain.

Sinon j’ai aussi visité le Jardin des Plantes, que je vous conseille. L’endroit est magnifique, les plantes bien mises en évidences, tout est bien organisé, c’est très joli et offre des balades sympathiques et agréables. Mais ce que je retiens surtout c’est la poésie et l’humour décalé dont se parent les lieux. En particulier autour d’aménagement spéciaux comme le banlancoire, le banc des géants, la dormanron ou encore les siestobancs. Les panneaux explicatifs sont de véritables perles de créativité. On a passé un très bon moment dans ces lieux. Visite conseillée.

Et puis il y a la Fabrik à Jeux. Ça fait un moment que je dis que j’aimerais ouvrir un café ludique à Lausanne, le jour où je gagne à l’Euromillions ; parce que oui je ne me vois pas me lancer dans cette aventure comme ça à l’arrache sans fonds. Mais si je peux le faire un jour, la Fabrik sera une de mes grandes inspirations, Franchement… de bonnes bières, de la bonne musique, des gens sympas et accueillants, et une foultitude de jeux divers et variés. Sans compter que l’endroit a régulièrement des événements, présentations, concours, soirées à thème, etc.

Sinon la ville de Nantes a d’autres atouts, avec un centre-ville piétonnier commerçant sympa, un joli château (déçu que le toboggan qui descend des murailles soit fermé), une très belle cathédrale. Je n’y suis pas resté assez longtemps pour tout visiter mais le séjour était agréable… et puis nous logions dans la Cabine du Capitaine Nemo, alors ça aide à rendre le séjour cool.

Une réflexion sur « Virée à Nantes : Les Machines de l’Île, le jardin des plantes et la Fabrik à Jeux »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.