[Cannes 2020] Géants stupides

  • Auteur : Franz Lejeune et Sylvain Duchêne
  • Illustrateur : Marion Poinsot
  • Édité par : Le Droit de Perdre
  • Age conseillé : 7+
  • Nbr de joueurs : 3 – 6
  • Durée estimée : 30’

Tous les articles sur le festival

L’avis de Fred

Chaque joueur va ici prendre en main le destin d’un géant pas vraiment futé. Ces géants vont aller décrocher des étoiles dans le ciel, et pour cela ils doivent grimper au plus haut de la falaise et se jeter depuis là pour en choper. En déplaçant au besoin des rochers pour aller encore plus haut. Sur ce principe très bête se collent quelques mécaniques rigolotes pour des parties ayant un ton bien délirant, soutenu par le style graphique de Marion Poinsot, dessinatrice entre autres de la BD Naheulbeuk, si si. 

A son tour, un joueur va faire deux actions. Il peut déplacer un rocher libre, c’est-à-dire sans rien dessus (la montagne est constituée de cubes représentant des rochers, empilables). Il va ensuite poser dessus un pion spécial représentant la tête de l’ancêtre ; et pour marquer son respect à l’ancêtre en question il devra dire “Pouet”, sans quoi un autre joueur pourra lui faire annuler son action et arrêter son tour. L’autre action possible est de déplacer son géant sur une case contiguë, se trouvant maximum un niveau de rocher plus haut que sa case actuelle. Après ces deux actions, le joueur peut pousser le truc et lancer un cri de géant pour tenter une action supplémentaire ; il lancera un dé lui indiquant s’il réussit, échoue ou s’écroule lamentablement. En plus de ses deux actions, un joueur peut tenter 3 actions de plus, chacune ayant de moins en moins de chances de réussir. Si on tombe sur une case où se trouve un autre géant, on peut l’attaquer (le combat se réglant aux dés avec un avantage à l’attaquant). 

Le gagnant est le premier à récupérer 7 étoiles. Ou à effectuer un saut de suffisamment haut pour imposer directement le respect aux autres géants. 

Derrière ses atours de délire absolu (les pouets, cris de géants et autres), on trouve des mécaniques intéressantes. Le côté “je déplace un cube et je grimpe” fait penser à Santorini. Il y a un sympathique côté “stop ou encore” avec les actions supplémentaires possibles via le cri de géant. Bref, le jeu n’est pas aussi stupide que son titre, son contexte et certaines actions ne le laissent supposer, et il a même quelques finesses. C’est pas un grand jeu mais on rigole bien.

L’avis d’Émilie

Ce jeu est vraiment étrange avec ces géants stupides qui cherchent à sauter le plus haut possible afin de décrocher des étoiles. Il ne faut pas non plus avoir peur du ridicule avec ces pouets et ces cris de géants que l’on doit pousser à tout va. Mais si on adhère à cette thématique cocasse, on découvre un jeu d’opportunité, un brin stratégique, où l’audace et la témérité sont souvent (ou pas) récompensées. Dans tous les cas, on rigole! Il est aussi bien équilibré entre son côté stratégique où il faut partir du bon endroit et attendre le bon moment et son côté stop ou encore, où est respecté celui qui ose. Ce petit jeu assez fun m’a bien plu.

Liens

Le jeu sur le site de l’éditeur

Fiche Tric Trac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.