Slaughterhouse Rulez

Un jeune homme d’une famille pas très riche a la chance d’être accepté à l’académie Slaughterhouse (oui, qui nommerait une école ainsi?), une école renommée formant une élite dans un internat aux règles très strictes et suivant des traditions remontant à très loin. Après avoir fait quelques rencontres et avoir découvert les pratiques douteuses de certains, notre héros et ses compagnons vont être confrontés à une horde de monstres pas cools s’attaquant à l’école. On va virer à la comédie horrifique bien barrée.

Je m’étais mis de côté ce petit film parce que la bande-annonce délirante m’avait pas mal plu, et que la présence de Pegg et Frost au générique est souvent bon signe, sans compter le reste du casting, pas dégueu. Au final on se retrouve avec un film qui a quelques moments sympas mais qui reste assez moyen dans son ensemble. On y trouve beaucoup d’éléments classiques d’une comédie horrifique, du film d’étudiants se déroulant dans un internat, d’humour anglais malheureusement pas toujours réussi. Le réalisateur Crispian Mills se donne de la peine pour bien faire, on sent les bonnes intentions, et certaines scènes sont même plutôt bien foutues. Avec les deux compères Pegg et Frost à la production, il y avait de quoi faire mieux cependant. En dehors d’un film qui tire dans toutes les directions (critique sociale et écologique se mêlant à tout ce que l’on a déjà), on sent aussi un manque de moyens avec des effets spéciaux qui piquent un peu les yeux.

Devant la caméra, on a un casting de qualité qui s’en sort bien malgré des rôles parfois un peu trop clichés (OK, c’est voulu, pour une parodie du genre, mais quand même). Finn Cole (Peaky Blinders) y pose un héros charismatique par les yeux duquel on découvre le monde étrange de l’école. A ses côtés, parmi les jeunes on notera Asa Butterfield (Hugo Cabret, La Stratégie Ender,…) et Hermione Corfield. Chez les grands, on a Margot Robbie (Suicide Squad, Once upon a Time in Hollywood, Birds of Prey,…), Michael Sheen (Underworld, Good Omens,…) et donc Simon Pegg (Star Trek, Mission Impossible, Ready Player One,…) et Nick Frost (Shaun of the Dead, Hot Fuzz, The World’s End), ces deux derniers en faisant des tonnes dans des rôles mémorables.

Un film délire, peut-être trop délire justement pour être vraiment bon. Il a de bonnes idées mais pas assez bien mises en boîte et c’est dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.